Pénurie du don du sang : Pourquoi tout le monde ne peut-il pas le donner?

En décembre 2016, la France manque son objectif de poches de sang en réserve, pas assez de donneurs en cette fin d’année. Pourquoi actuellement a-t-on cette image négative concernant le lien entre le don du sang et la communauté LGBT? Malgré la levée de cette interdiction les critères restent très restrictifs en matière de don. 

Aujourd’hui en France tout le monde ne peut pas donner son sang de la même manière. La ministre de la santé, Marisol Touraine annonçait en 2015 l’ouverture du don du sang pour la communauté LGBT après 33 ans d’exclusion mais sous certaines conditions telle que l’abstinence durant 12 mois. Pourquoi mettre des barrières là où il ne devrait pas en y avoir sachant que le sang est vérifié et analysé dans 100% des cas de nos jours.

Un contexte particulier: 

Je rencontre James responsable du pôle jeunesse du centre LGBT du marais qui m’explique que « la discrimination remonte aux années 80 ». En effet, dans les années 80-90 l’épisode très médiatisé du « sang contaminé » et celui de la « crise de la vache folle » ont révélé une contamination par transfusion sanguine du VIH ou l’hépatite C sur de nombreuses personnes.

Cela a fortement contribué à la psychose collective du don du sang. À l’époque il y a avait peu de mesure pour vérifier la donation de sang. Le principe de la « sélection des donneurs » date de cette époque concernant « les homosexuels ou bisexuels ayant des partenaires multiples ».

C’est un processus par étape : 

Aujourd’hui donner son sang est un acte de générosité qui ne peut être conditionné par une orientation sexuelle. Il manque environ 200 000 donneurs en France puisque 1 million de malades sont soignés chaque années grâce aux dons. François Toujas président de l’EFS dit que « 37.000 dons c’est trois jours d’autonomie supplémentaire ».

Plusieurs facteurs entrent en compte puisque pour chaque don il faut remplir un questionnaire avec un médecin afin de vérifier si on est éligible ou non. James m’explique que « les femmes sont plus touchées par le virus mais que seuls les hommes sont contraint à cette discrimination durant le questionnaire ». Depuis 2002, l’EFS ne refuse plus aux lesbiennes la possibilité de faire un don de sang.

 

Capture d_écran 2017-04-08 à 16.02.18

Crédit : EFS

Des informations manquantes : 

Alain, 35 ans m’explique que « c’est lamentable car cela isole la communauté et d’un autre côté cela protège le public qui en a besoin. Je ne pense pas que ce soit de l’homophobie c’est plus complexe que ça! ».

Ce ne sont pas les relations sexuelles mais les pratiques qui présentent des risques élevés. Face à cette problématique l’état ne réagit pas. James m’explique qu’en faisant des dons il avait déjà entendu que seul le « sang pur » était accepté. On ne demande rien aux hétérosexuels, seul les relations HSH sont concernés. Pour James c’est une preuve de l’homophobie déguisée médicalement. « Certains donnent leur sang pour un dépistage et fondamentalement dans le cas d’une contamination cela pourrait contribuer à la recherche au lieu de l’exclusion ». Le stéréotype visant à dire que les couples homosexuels ne seraient pas stables est très ancrés dans la société française.

Dans le système actuel, dix à quinze donneurs sont diagnostiqués séropositif chaque année, soit un risque « résiduel » de l’ordre de 1 pour 3.500.000 dons. Le dernier cas de contamination date de 2005. Le risque étant dérisoire par rapport au nécessité de faire un don.

Il faut revoir cette image très ancrée dans notre société car l’abstinence fait débat et la discrimination tend à la précarisation et au rejet dans la société. L’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Lettonie ou encore l’Estonie ont mis les relations HSH sur un même pied d’égalité. Peut-être une future étape pour la France ?

Reportage : Aude Guyader

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s