Etudiants asiatiques aux USA : un rêve pas toujours magnifiques

Les discriminations vers des étudiants asiatiques aux Etats-Unis ne sont pas souvent publiquement partagées sur les médias, malgré sa fréquence depuis le résultat de Présidentielle de ce grand pays. Face à cette turbulence politique, ils restent certains de leur ‘american dream’.

Après que Donald Trump a gagné l’élection présidentielle aux Etats-Unis, les minorités de ce pays se retrouvent dans des situations paradoxales. Sur les médias américains, la plupart des articles mentionnent les politiques migratoires durcis vers des syriens et des latinos. Juste à côté, même si n’est pas souvent présentée, la communauté asiatique doit confondre au racisme culturel qui menace la vie quotidienne des étudiants étrangers d’origine d’Asie.

socialism-new-fuel-american-dream-13851-500x315

Credit: Independent Voter Network. 

Le racisme et la peur

Le 31 mars 2017, plusieurs images qui capturent des affiches attaquant des étudiants chinois à l’Université de Texas, Austin circulent sur les réseaux sociaux. Avec le message principal « Special class to teach Chinese more about ethics » (Classe spéciale pour enseigner des chinois sur l’éthique), ces affiches sont considérés racistes par des internautes, spécialement par des asiatiques aux Etats-Unis. Plutôt, le 1er Février 2017, les étudiants chinois ont trouvés que leur « name tag » ont été arrachés dans les résidences de l’Université de Columbia.

Screen-Shot-2017-04-04-at-4.47.01-PM

Credit: Next Shark.

Il est évident que les étudiants étrangers font partie des plus touchés par le résultat de la nouvelle élection présidentielle américaine. Étant la génération qui protège la liberté et l’égalité, les jeunes asiatiques ont confronté la situation dans la peur et l’inquiétude. Claire Le, une étudiante Vietnamienne à Oberlin, Ohio raconte son histoire : « J’étais en train de promener dehors cet après-midi que tout d’un coup, une voiture avec le drapeau de Confédéré – le symbole du racisme dans l’histoire américain, m’a passé. A travers la fenêtre ouverte, le conducteur m’a regardé tout droit dans mes yeux, a levé son doigt au milieu et a hurlé « F*** you ching-chong ». J’étais tellement choquée que je ne pouvais rien faire ».

« On doit protester »

Chris Tran, un étudiant à Lexington, Virginia partage ses réflexions : « Justement, la discrimination des asiatiques apparait depuis longtemps, mais la situation devient de plus en plus relevée après l’élection de Trump. Les électeurs de Donald Trump trouve qu’ils sont maintenant encouragés d’exercer leur discrimination, parce que maintenant, ils ont le Président qui les supportent ».

Certes, la discrimination et le racisme n’apparaissent pas soudainement. La communauté asiatique a subit à cette situation depuis longtemps, mais dans un silence total. Les actions discriminées vers des jeunes asiatiques ne sont pas relevés sur des médias, ni racontés publiquement par les victimes elles-mêmes. Maintenant, face à la situation désormais, ils ne veulent plus rester « dans l’ombre ».

Jane Lee, une étudiante coréenne à New York insiste : « Les étudiants asiatiques aux Etats-Unis doivent entendre souvent des phrases comme ‘Retourner en Asie et mange ton chien !’ ou subir des discriminations pédagogiques. Certes, cette situation n’est pas partout mais elle existe. Il est blâmable qu’on n’a rien fait que subir. Maintenant, on doit protester pour défendre nos droits ».

USA : Toujours un choix pour l’avenir malgré la turbulence politique ?

Étant un pays « de rêve » avec une éducation de haut standard, malgré la turbulence politique et les discriminations, pour la plupart des jeunes asiatiques, les États-Unis restent une destination idéale pour l’éducation. En Asie, les forums d’instructions pour postuler aux universités américains rencontrent toujours une forte demande des lycéens et des parents.

Etre en train de préparer pour aller aux Etats-Unis ses années de Master, Phuong-Linh Nguyen, une étudiante de Paris 2 – Panthéon Assas explique son choix : « Je suis un petit peu désespérée après l’annonce du résultat de l’élection. De plus, après avoir consulté plusieurs informations sur l’Internet, je trouve que les politiques de Trump ne supportent pas mes projets personnels. Pourtant, je pense que mon avenir ne peut pas être décidé par un homme à qui je n’ai jamais parlé. Les Etats-Unis est toujours ‘the american dream’ de tant de gens, et Trump ne peut pas le changer ».

Dang Van Giang NGUYEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s