150 ans et toujours aussi attractif

   Selon Lonely Planet, le Canada est le pays qu’il faut le plus visiter en cette année 2017. Entre paysages sublimes et accueil singulier, le pays attire chaque année de plus en plus de touristes. Pour autant, les Canadiens envisagent diverses manières de palier à leur faible croissance démographique, en invitant les étrangers à venir s’installer, pour étudier, travailler, vivre.

Les 30 et 31 janvier dernier, Le Centre Culturel Canadien accueillait une nouvelle fois les « Journée Portes Ouvertes », où étaient présents plus d’une vingtaine d’établissements. L’occasion pour les étudiant.e.s comme Ophélie, 20 ans, de venir assister aux conférences et se renseigner directement à la source, auprès de représentants tout droits venus d’outre-Atlantique : « C’est un super événement, sans ça, je n’aurais jamais su que c’était possible d’étudier à l’autre bout du monde ». De Montréal à Vancouver, ces universités se déplacent en France plusieurs fois par an afin de s’assurer que les étudiants francophones viendront grossir leur rang dans un futur proche. Mais quelles stratégies sont utilisées par les différentes institutions Canadienne pour attirer les étudiants français ?


Des mesures à l’international

Depuis plusieurs années déjà, la politique extérieure du pays est à l’affût de nouvelles stratégies pour augmenter la démographie. Le gouvernement Canadien ne cesse de mettre en place des programmes, aides et ententes avec la France, notamment au niveau universitaire : frais de scolarité réduits et gratuité de la sécurité sociale, ou allègement des contraintes administratives… tout est mis en place pour simplifier l’immigration. A l’occasion du 150ème anniversaire de la création de la confédération canadienne, tout le pays s’organise et met en place d’autres types d’événements visant à accroître la notoriété du pays, en proposant notamment l’entrée gratuite à tous les parcs nationaux durant l’année 2017.


L’impact des métropoles

Les villes canadiennes sont quant à elle de plus en plus attractives, et selon divers sondages, font partie des meilleures villes où vivre et habiter : Montréal, Toronto, Vancouver. En 2017, la 1ère ville universitaire au monde selon le célèbre classement QS Best Student Cities est Montréal, détrônant Paris. Son rayonnement à l’international est devenu une réelle stratégie pour attirer du monde, en grande partie des étudiant.e.s ou jeunes diplômé.e.s. Le site internet « Je choisis Montréal », en partenariat avec le gouvernement du Québec, rassemble plusieurs séries d’articles et de témoignages d’expatriés visant à aider ceux et celles qui souhaiteraient s’installer.


L’implication des universités

De plus, tout est mis en place pour faciliter l’intégration, avant même d’avoir décollé. Les écoles et universités offrent une panoplie de services à leurs nouveaux arrivant, dès l’aéroport en accueillent directement les étudiant.e.s. Le Service à la vie étudiante permet aussi d’aider et de conseiller, en donnant des renseignements sur l’installation, les étapes pour finaliser l’inscription et payer les droits de scolarité, directement dans le hall des universités. Sur les réseaux sociaux, on trouve même des pages facebook spécialement dédiées aux étudiants étrangers, avec des articles, des vidéos de présentation, des retransmissions en direct de matchs inter-universitaires, des ateliers ou bien encore des sessions de questions-réponses.


A l’étranger

De nombreux événements s’organisent aussi en dehors du pays, et viennent s’installer partout en France métropolitaine, et dans les Départements d’Outre-Mer. Depuis plusieurs années déjà, des salons dédiés aux travailleurs existent à Paris, et mettent en relation des entreprises canadiennes et des candidats français. Ce n’est que plus récemment que les universités ont commencé à représenter leurs établissements lors de nouveaux événements. Ce faisant, le Centre Culturel Canadien est l’un des acteurs majeurs du rayonnement Canadien en France, et accueille plusieurs journées dédiées aux études durant l’année. Selon Lucie L’heureux, déléguée du Centre, ces journées ont pour objectif de « rendre concrètes les ambitions affichées par les lycéen.e.s en leur permettant de rencontrer directement les acteurs de la vie universitaire canadienne ».

Geoffrey Santacreu

Publication envisagée : Courrier international

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s