AIRBNB, PLUS RENTABLE QUE LE JOB ÉTUDIANT ?

De plus en plus de touristes ont recours à AirBnb pour voyager. Entre bons plans et arnaques, tous les prix sont représentés, et sous-louer son appartement est l’occasion, pour beaucoup d’étudiants, de pouvoir arrondir les fins de mois, qui peuvent se montrer difficiles dans la capitale. Entre ras le bol des hôteliers et étudiants ravis, Airbnb n’a pas fini de faire parler de lui.

« Je ne sais pas comment je m’en sortirai si je ne me faisais pas un peu d’argent avec Airbnb ». C’est ce que beaucoup d’étudiants Parisiens se disent, comme Carla, 21 ans, en colocation à Paris avec sa meilleure amie depuis maintenant 2 ans. Avec un loyer qui monte à 1350e par mois, ce qui équivaut à plus de 700e chacune en comptant les charges, l’étudiante en communication ne sait pas comment elle s’en sortirait sans avoir recours à Airbnb. « Comme il y a deux chambres dans notre appartement de quarante mètres carrés, ma colocataire et moi louons une des chambres à des touristes et dormons toutes les deux dans l’autre. En général, les personnes restent 3 nuits, ce qui nous fait un peu plus de 150e de bénéfice à chaque fois » indique-t-elle avec un grand sourire.

Capture d’écran 2017-04-08 à 18.33.44.png

Un succès insolent

Le succès de la plate-forme Américaine, qui existe depuis désormais un peu moins de dix années, n’est pas anodin. Alors que le nombre d’hôtels homologués dans la capitale est de 1606 en 2016 d’après l’Office de Tourisme de Paris, Airbnb compte presque 87 000 logements disponibles sur la capitale Française, à disposition des touristes provenant du monde entier. Bien moins chers que ces derniers, les locations Airbnb sont un bon moyen pour faire des économies, du côté des voyageurs, comme du côté des personnes les accueillant, et les étudiants l’ont bien compris.

Cependant, la ville de Paris ne sait pas comment réagir face à ce manque à gagner. Alors que les hôtels subissent une concurrence considérée comme déloyale, l’impact économique de la plateforme Américaine atteint un nouveau record, avec 6,5 milliard d’euros de retombées économique sur le sol de l’hexagone. Pour résoudre ce problème, la mairie de Paris a passé un marché avec Airbnb : dès qu’un propriétaire aura atteint la limite de 120 jours de location, il recevra un courrier de sa mairie d’arrondissement lui demandant de ne plus continuer son activité. Ce type de politique n’est ni étonnante ni nouvelle. À Amsterdam ou San Francisco, la limite est fixée à 60 jours. La ville de Berlin a, quant à elle, interdit la location de logement entier pour éviter de faire chuter les revenus des hôteliers. La location d’une partie du logement est cependant autorisée.

Le nouveau filon des étudiants

Airbnb serait donc devenu pour les étudiants une façon de délaisser les boulots traditionnels. Néanmoins, tous ne sont pas en mesure de mettre en location leur appartement, ou n’ont tout simplement pas confiance en cette plate-forme et optent pour une autre façon de gagner de l’argent… Parallèle à Airbnb. En effet, des plateformes de concierges comme le site bnbsitters.com ont commencé à éclore il y a un peu moins de deux ans. Le principe est simple : mettre en relation des concierges indépendants et des hôtes, propriétaires et agences, qui louent leurs biens immobiliers sur des sites comme Airbnb. Néanmoins, cela nécessite de se déclarer comme auto entrepreneur, et beaucoup garde un mauvais souvenir de Take It Easy, le service de livraison de nourriture par des coursiers en vélos, qui avait fait faillite en omettant de payer 1 mois entier à leurs employés.

Robin MAUCONDUIT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s