Christiane Taubira : La Femme militante

L’ex ministre des sceaux  n’a rien d’une femme ordinaire au sein de la politique, elle a  su partager et défendre son  idéologie à travers ses différents combats et ce depuis son jeune âge  et malgré les périls.

une femme que l’on qualifie  de combattante, de rebelle, de ferme, et  de Gauche;Christiane Taubira; est également une femme de principe,de justice, de paix, de charme, et surtout une femme de cœur.

c’est grace à sont intelligence et sa persévérance  mais aussi à ses convictions et ses décisions, qu’elle ne passe pas inaperçue et qu’elle a  occupé  un poste important en France  en 2012 autant que Garde des sceaux, Ministre de la justice.

Originaire de la Guyane;Christiane Taubira;  est née le 02/02/1956 dans une famille modeste dont le père est épicier et la maman  Bertille est aide soignante. C’est sa maman qui se charge de son éducation ainsi que ses dix autres  frères et sœurs après son divorce. Une maman qui fut le puits de son inspiration  et le moteur de son ambition, explique t elle dans un entretien pour le journal le Monde, recueilli par la journaliste Annick Cojean,  : « Je ne serais pas arrivée là si… s’il n’y avait eu ce rire tonitruant de ma maman. Ce rire qui révélait une joie invincible. Oui, invincible ! Elle était pourtant passée par des moments difficiles, cette mère de onze enfants, sans mari… Elle avait même fait une dépression nerveuse lorsque j’avais 8 ans, avait été prise en charge par les médecins, avait accepté d’avaler des décoctions et autres produits de la médecine créole. Et une bonne sœur, à l’école, m’avait demandé si c’était vrai que ma maman était devenue folle. Vous imaginez la violence de tout cela. Mais elle était revenue. Elle avait décidé, un jour, de mettre sa dépression au placard, de l’enfermer à double tour, et de revenir s’occuper de ses enfants. Et j’ai alors retrouvé son rire. Intact. Indissociable de ma maman avec son visage doux. »

Dés son jeune age, elle se fait remarquer  par ses professeurs de son penchant aux sciences et à  la littérature. Christiane Taubira décide de poursuivre sa formation en métropole ou  elle étudie  les sciences économiques d’une part, mais aussi de sociologie et d’ethnologie afro-américaine et enfin d’agro-alimentaire.

En 1978;alors que Madame Taubira est enseignante d’économie ;la Guyane a connu  une crise politique ce qui l’a poussé  à revenir dans son pays, elle s’engage en tant que militante indépendante  auprès de son mari Roland Delannon notamment au sein du Mouvement guyanais de décolonisation MOGUYDE  fondé en 1974.Elle dirige parallèlement la revue indépendantiste Mawina.

Après l’élection de François Mitterrand en 1981,elle cesse le militantisme indépendantiste, constatant qu’il n’est plus soutenu par les Guyanais,  elle devient ensuite membre de l’Office de coopération et de commerce extérieur de la Guyane (OCCE-G), un organisme dépendant du conseil régional de la Guyane.

en 1993, Christiane Taubira crée le parti Walwari avec son mari et en devient présidente. elle intègre un petit groupe parlementaire, République et liberté. Jusqu’en novembre 2001, elle est apparentée PS (parti socialiste). elle rejoint ensuite le groupe RCV ( groupe radicale citoyen et vert).Et c’est dans la meme  année que Christiane Taubira est à l’origine de la loi portant son nom  tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité , et  elle écrit par la suite  l’ouvrage intitulé « l’Esclavage raconté à ma fille ».

En janvier 2007, Christiane Taubira rejoint l’équipe de Ségolène Royal qui la nomme déléguée à l’expression républicaine. En juin 2010, elle est battue aux élections régionales de la Guyane et prend position pour Armand Montebourg.

le 16 mai 2012, elle est nommée garde des Sceaux, ministre de la Justice, sous la présidence de François Hollande. En 2013, elle est à l’origine du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, aussi nommé loi Taubira.

en Janvier 2016,Christiane Taubira choisi de démissionner, en désaccord sur la déchéance de nationalité. Avec son départ du ministère de la justice, l’aile gauche de la majorité disparaît quasiment du gouvernement.

« Parfois résister c’est rester, parfois résister c’est partir » écrit elle sur son compte tweeter.

648x415_paris-27-janvier-2016-christiane-taubira-quitte-ministere-justice-veloChristiane Taubira est également amoureuse de la littérature, d’ailleurs, dans ses discours, interviews, débats politiques et même au parlement, elle ne peut s’empêcher d’y introduire des citations ou passages écrits par les grands auteurs tels que : Emile Zola, René Char, Gisèle Halimi…etc.

Elle  est auteur de plusieurs ouvrages dans lesquels elle dénonce une partie des crimes commis contre l’humanité: discrimination ethnique ou raciale, injustice, oppression…etc.

Parmi ses ouvrages: L’Esclavage raconté à ma fille(2002), Égalité pour les exclus : le politique face à l’histoire et à la mémoire coloniale (2006), ou encore Murmures à la jeunesse(2016).

Face à ce magnifique parcours, ne peut-on pas admirer Christiane Taubira? N’est-elle pas un des symboles du militarisme?

Tahi Amina

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s