Flux 4 danse

C’est nouveau, c’est frais, c’est une première à Paris. Johan Amsalem, célèbre chorégraphe relève le défi de réunir 500 danseurs amateurs de tous les niveaux et de les accompagner dans la production d’une chorégraphie dans le cadre du projet FLUX 4 Danse.

C’est le festival de danse que tout le monde attendait ! L’idée est de rassembler un maximum de personnes pour réaliser plusieurs Flash mob, de genres différents POP, HIP HOP, ROCK, ELECTRO, PULSE, JAZZ, Tai Chi, danse en roller, danse contemporaine, le 2 Juillet 2016 dans les espaces publics du IVème arrondissement. Cet événement est organisé par le maire du IVème arrondissement, Christophe Girard. Le but étant de s’amuser, partager les vertus épanouissantes de la danse et avant tout vivre un moment magique, artistique et de partage humain.

Ce festival est le fruit du travail du chorégraphe Johan Amsalem qui développe ce concept depuis des années. Actuellement directeur de la compagnie La Halte Garderie, c’est un passionné de danse ! Le plaisir que la scène lui procure est déterminant. Il dit : « j’étais un enfant timide et la danse m’a donné confiance en moi, m’a donné le goût du contact, j’étais maladroit et la danse m’a appris à être habile. La danse rend heureux, développe la conscience de soi et des autres, de l’espace et c’est cette joie que j’ai envie de transmettre aux gens aujourd’hui». Il a intégré l’Opéra de Toulon à l’âge de 6 ans, il s’est ensuite lancé dans une carrière de danse contemporaine qu’il gardera comme discipline principale. Il a créé plusieurs mises en scène, allant du spectacle, aux comédies musicales à grand succès comme « Froufrou les Bains » de Molière.

Cette année, il voit son projet se concrétisé avec différents collaborateurs et partenaires financiers tels que les équipes de la Mairie du 4ème arrondissement, l’association AD’RÊV, le bureau de production Mezzanine Spectacles, la RATP, Uniqlo, le centre de danse du Marais, Micadanses, Radio Marais, Le Bonbon, Arte, Georges/Costes  ou encore BHV.

En ce qui concerne la préparation des flash mob, 9 ateliers gratuits ont été proposés au grand public, de Mars à Juin spécialement les weekend, soit 150h de répétition et de préparation encadrés par 18 danseurs professionnels.

Les ateliers sont organisés en trois parties de 3h pour chaque séance. Tout d’abord, ce sont des échauffements pour réveiller le corps et permettre une meilleure oxygénation des muscles et éviter les courbatures. La deuxième partie se compose d’exercices d’improvisation qui permettent plus de se familiariser avec le groupe.

12896220_10153419960572341_1002843465_o

Pendant un des ateliers de Pop, le chorégraphe a demandé aux participants de se mettre en duo, de se laisser aller, de fermer les yeux, de faire confiance et de se laisser guider. Le but étant de créer une relation de complémentarité et de créer une complicité entre les deux partenaires.  D’autres exercices comme la danse du « foulard » nécessitaient de l’attention et de la concentration pour réussir une belle performance artistique. Dans un  premier temps, il fallait inventer des pas de danse et au moment où la musique s’arrêtait, il fallait donner le relais à un autre participant qui devait à son tour reprendre la danse et ajouter de nouveaux pas. Un autre exercice, demandait de mettre en avant les talents d’interprète de chaque participant : le professeur disait un mot, par exemple le mot « tendresse » et il fallait danser en exprimant la tendresse et qu’elle soit comprise en tant que telle. Et enfin, la dernière partie est réservée à l’apprentissage de la chorégraphie du flash mob choisi.

 

L’esprit du FLUX propose des moyens de valoriser les individus et la cohésion sociale : le concept rime avec surprise, ouverture et accessibilité. C’est comme un parc d’attraction, une fête foraine.

La phrase de  fin  : « J’ai eu envie qu’à chaque coin de rue on vous invite à des tours de danse comme on fait des tours de manège ». (Johan Amsalem )

 

Kenza Fezzazi

Photos : Prise de mon I-phone

Nombre de mots: 650

Sources : Johan Amsalem

Publications envisagées : les Inrock et le Parisien

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Flux 4 danse

  1. Si on va citer une autre publication, il faut préciser. Sinon, cela risque d’être signalé comme du plagiat…plusieurs phrases sont presque identiques à celles que je trouve ici : http://fluxle4danse.paris.fr/?page_id=135 >>>Il faut les changer immédiatement.

    Sinon la structure de l’article est plutôt bonne et on a tous les détails qu’il nous faut. J’aimerais, cependant, voir un peu plus ces ateliers auxquels vous participez. Cela me semble l’originalité que vous apportez à cette histoire. Pourquoi ne pas nous montrer plus en détail ce qui se passe ? Il semble un peu générique pour le moment. Et le mini-portrait est un peu trop forcé ici, vous le trouvez aussi ?

    Petit détail : qui est Fanny ?

    Adressez surtout les phrases copiées et on peut finir avec un bon article. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s