Noël, un retour aux ressources ?

Article destiné à Time Out Paris ou Néon.

J-20. Le décompte a commencé. Les dimanches sont désormais illuminés de mille feux par les boutiques ouvertes dans l’espoir d’attirer le chaland à l’approche des fêtes. Pour fuir les miasmes de centres commerciaux, on vous recommande une alternative solidaire, économique et originale : les ressourceries.

Même si beaucoup n’ont pas le cœur au shopping, la pression est trop forte. Noël, c’est pas tant une fête qu’une insupportable obligation à consommer. Faire des cadeaux ratés à notre belle-sœur, en recevoir des tout aussi inutiles de la part de notre oncle, manger trop de dinde, du fois gras, du champagne, être malade encore trois jours après. Cette opulence révèle l’indécence des fêtes alors qu’au même moment s’anime aux portes de Paris la COP 21 nous rappelant discrètement qu’on frise le cataclysme mondial. Bref, comme dirait Danny Boon, « je vais bien, tout va bien ». Mais quitte à consommer le couteau de la dinde sous la gorge, consommons bien. Même s’il semble difficile d’allier les fêtes à un esprit éco responsable, l’expérience mérite d’être tentée.

Faisons l’impasse sur toutes les recommandations déprimantes du genre : « faux-gras de canard » à base de tofu et de céréales (sauf si on veut conserver la festive envie de vomir après le repas), champagne biodynamique (pour un coût lui aussi biodynamique), compost de table et toilettes sèches. Nous, on a préféré vous parler de nouveaux lieux pas si connus et très chouettes pour faire vos cadeaux impec’ pour par un kopeck.

On connaissait déjà des centres Emmaüs ou Guérissol où il était possible d’acheter des vêtements pour un moindre coût (et souvent aussi pour un moindre goût). Dans un autre genre, les « ressourceries » pointent leur nez dans la capitale. Ces jolies boutiques associatives reposent sur les dons de particuliers, d’autres associations ou d’entreprises. Elles ont pour fer de lance le recyclage textile et la lutte contre le gaspillage des objets tout en militant pour la réinsertion professionnelle de leurs employés. Les prix sont dérisoires et rendent accessibles toute une gamme de produits aux moins fortunés. On a voulu pour cela jeter un œil dans deux ressourceries rive gauche, Ma ressourcerie (126 av. d’Italie, 13e) et La ressourcerie créative (dans l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul 82 av. Denfert Rochereau, 14e).

Premier constat : accueil chaleureux dans un cadre agréable, complètement raccord avec l’esprit Noël (si on y tient !). On trouve autant de vêtements qu’il y a de goûts et de couleurs : manteaux, pulls, pantalons, t-shirt en parfait état pour un prix compris entre 1 et 10 €. Bien entendu, les rayons changent en fonction des arrivages donc n’hésitez pas à y retourner pour dénicher la perle rare. Vous y trouverez aussi une multitude de jouets pour enfants, des bijoux, des ustensiles, des objets de décoration et des livres à foison. Quelques meubles sont mis à disposition mais pas de quoi concurrencer IKEA. Alors, si pour vous un centre commercial bourré à craquer par un samedi glacial avec une musique qui ferait saigner les tympans d’un sourd, ça sent le sapin, éloignez-vous. Sortez de ces usines à bonne humeur forcée pour offrir des objets bien plus créatifs et originaux tout en soutenant une noble cause. C’est pas ça l’esprit de Noël ?

ressourcerie créative

La ressourcerie créative

La ressou

ressourcerie créative 2

La ressourcerie créative

ma ressourceire

Ma ressourcerie

Louise Pierga

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s