Salon international du patrimoine culturel : rencontre avec la modernité

Du 5 au 8 novembre 2015, la 21ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel a eu lieu au Carrousel du Louvre à Paris, avec un sujet inédit: la modernité. Une vrai fête des nouveautés qui font éblouir les yeux!

Avec quelques 340 exposants français ou étrangers, le salon a présenté plus de 40 métiers dans le champ de culture, artisanat, presse, éducation…Le salon a-t-il eu succès? Le chiffre nous a tout dit: pendant ces trois jours, plus de 24 000 curieux y ont été attirés.

Si les éditions dernières ont témoigné un certain cliché, considérées par certains comme des antiquités ennuyantes, cette année le salon a pensé à prendre un aspect tout nouveau: une belle rencontre avec la modernité, l’innovation, ornée encore par quelque note d’exotisme. Grande opportunité pour découvrir à fond des cultures diversifiées en pleine évolution.

Tout est pour transmettre l’idée de se renouveler, se réinventer chaque jour. Ainsi, les vieux savoirs-faire sont rajeunis, le charme desquels pourra être perçue par la plus jeune génération.

IMG_0752

Une pyramide constituée de pierres, qui se pose solidement, tranquillement sur terre, d’un style à la fois classique et chic…Voici le stand Cupa Pizarras,  censé leader mondial d’ardoise naturelle.

Fondé en 1892, le groupe s’engage aujourd’hui à la construction actuelle ainsi qu’à la restauration des monuments historiques. « Notre engagement à garantir la qualité nos ardoises, notre innovation et notre gestion durable des ressources nous ont permis de devenir les leaders mondiaux de l’ardoise naturelle. » S’écrit-t-il dans le brochure.

Voilà de nouveaux soucis dans les secteurs artisanaux : la qualité ne suffit plus, il faut penser à l’innovation, au développement durable, aux engagements des individus…Un nouveau chapitre qui surgit dans le champ culturel .

Outre la convergence de modernité et antiquité, tel est présentée aussi une rencontre entre la culture occidentale et orientale. Certes, l’exotisme est attractif pour tous, mais à propos de la connaissance, c’est toujours minime. On se demande alors, comment la Chine, pays d’une histoire de plus de 5000 ans, a pu témoigner que sa culture sait évoluer  avec le temps ?

« On souligne la fonctionnalité, c’est-à-dire en insistant sur le style classique chinois, on veut particulièrement que nos meubles s’adaptent à la vie moderne. » Dit Monsieur Charles Leung, fondateur de l’atelier JiQingTang, un des exposants chinois qui ont participé au salon.

Spécialisé dans l’ébénisterie chinoise traditionnelle, l’atelier JiQingTang propose du mobilier haut-de-gamme fabriqué cent pour cent à la main, composé de bois noble ou recyclé. Et c’est là que JiQingTang propose un concept éco et naturel. « On vous invite à voir, toucher, sentir et écouter nos matériaux. Chaque pièce de bois a son caractère, Il faut de la sensibilité pour percevoir et comprendre sa beauté qui va au-delà de l’apparence.» Explique Monsieur Leung.

Quant aux créations JiQingTang, dont la qualité est exceptionnelle, chaque création a d’ailleurs une signification, ou un « caractère » selon monsieur Leung, qui se cache derrière.

IMG_0755

Voici quelques œuvres exposés dans l’espace de l’atelier : cabinet en bois de santal du style du 18e siècle(en Chine c’était sous le règne de QianLong), minutieusement gravé avec les motifs de fleurs ; table noire laquée, inspirée de la calligraphie chinoise, dotée d’une forme qui ressemble au caractère chinois du chiffre « un » ; paravent traditionnel en bois et en papier, ayant pour objectif de séparer les espaces…La finesse du savoir-faire est hors d’imagination.

Chaque année l’atelier lance une nouvelle collection, par exemple en 2015 le thème de collection était « dialogue » alors que cette année, « cache-cache ». Le savoir-faire reste classique, mais le design, le concept de l’atelier ont été complètement renouvelé, ciblant une population modernisée et croissante qui poursuit la qualité extrême de vie tout en respectant la nature.

Partout dans le monde, les bouleversements de technologies et de concepts se passent chaque jour: ce qui est une nouveauté  aujourd’hui se démodera tout de suite.

En proposant le sujet « modernité », cette nouvelle édition du salon a mis en avant le côté fonctionnel et innovateur des créations culturelles, ainsi a-t-il réussi à lier l’histoire avec aujourd’hui. Et qu’est-ce qui se passera dans le futur? C’est le temps qui va nous répondre.

695 mots

Article et photos par: Qiongyu SHEN

Publications visées: rubrique culture du journal le Monde ou rubrique culture&loisir du journal le Parisien

Publicités

Une réflexion sur “Salon international du patrimoine culturel : rencontre avec la modernité

  1. C’est un article très clair et bien écrit sur ce salon. Vous pouvez couper quelques paragraphes en 2 ou 3 afin d’aérer votre article. Et la première phrase est un peu trop simple…peut-être essayer d’introduire votre sujet avec quelque chose autre que les dates de l’expo…sinon les sources sont bonnes et intéressantes, mais n’hésitez pas à insister plus sur ce qui distingue cette édition des autres. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s