Le musée de l’Homme fait peau neuve

 

La création du Musée remonte à l’exposition universelle de 1937, où se trouvait une synthèse de l’histoire de l’espèce humaine liant biologie à la culture et l’universel au particulier. À partir de 1990, des expositions temporaires venaient compléter le parcours. Le Musée ferme ses portes en 2003 pour travaux et réouvre en 2015.

Au début des années 2000, la collection d’ethnologie est transférée au Musée du Quai Branly, il ne restait plus que les galeries permanentes. Cette rénovation avait donc pour principal but de repenser les présentations muséographiques à partir des collections restantes nous confie Isabelle Gourlet, directrice du département communicationet presse. Le batiment avait par ailleurs également besoin d’être remis en normes rajoute-t-elle.

Isabelle annonce qu’il s’agit d’une rénovation complète, « tant muséographique qu’architecturale, donc tout a changé ». Elle nous confie que le concept de musée-laboratoire est toujours d’actualité et que les collections sont les mêmes à l’exception de l’ethnologie. Elle nous assure que « le message n’est pas foncièrement différent mais la présentation n’est plus du tout la même ».

Le nouveau Musée de l’Homme permet d’aborder aussi bien l’études des périodes les plus anciennes que la période contemporaine qui questionne sur le devenir de l’Homme. En effet le Musée se parcours sur trois axes principaux : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

On découvre donc un nouveau musée consacré à l’Homme dans toutes ses dimensions, permettant ainsi de comprendre l’humain, sa nature complexe, son évolution…

Il faut préciser que la durée des travaux a été doublée, de même pour le budget, Isabelle nous fait savoir que le dépassement de temps et de budget est dû à des problèmes structurels du bâtiment qui ont obligé en cours de chantier à reprendre les études et revoir les aménagements. Le budget total de rénovation est de 92 millions d’euros financés par le Minstère de l’Enseignement et de la Recherche . Cette somme comprend une augmentation du budget décidée en 2011 de 20 millions d’euros nous confit-elle.

La réouverture du Musée a été inaugurée par l’instauration d’une gratuité durant les trois premiers jours. Via cette opération, la Direction du Muséum a souhaité permetttre à tous les publics de visiter ce musée citoyen dès son ouverture selon Isabelle.

Axel, étudiant en Communication avoue faire partit de la génération qui n’a pas forcément eu l’occasion de connaître le Musée de l’Homme avant sa fermeture. Il rajoute qu’il attendait la réouverture « d’un batiment si emblématique pour le découvrir ». La galerie des bustes l’a réellement surpris, étant passioné d’Histoire, il révèle être « fasciné par cette visite », qu’il recommande d’ailleurs à tous, petits et grands.IMG_1064[1]

Le Musée possède toujours sa partie laboratoire, qui a aussi été rénonvée. Les chercheurs sont au sein d’un nouveau domaine au cœur du bâtiment. Ils se concentrent à renforcer la recherhce interdisciplinaires en mettant en perspective les données biologiques, culturelles et sociales de l’Homme. Un acheminenment des temps préhistoriques jusqu’aux périodes contemporaines et pour aborder les nouveaux questionnements que les découvertes, nombreuses durant ces vingt dernières années, ont fait émerger.

Un nouveau Musée de l’Homme donc très accessible et assez riche avec toutes ces vitrines. La fréquentation est toujours au rendez-vous puisqu’elle n’a pas baissée de mnière significative entre les trois premiers jours de gratuité et la suite des vacances de Toussaint, selon les dernières données fournies par la directrice du département de la communication.

Le Muséum fait de nouveau partit du parcours symbolique au cœur de la capitale, du fait de sa position favorable au Trocadéro en plus d’être un lieu citoyen. Un endroit en phase avec l’Homme, son époque et son évolution, permettant ainsi un questionnement sur soi et son devenir.

Il est temps de découvrir ce qui a été réinventé : les missions de conservation du Muséum, de recherche,d ‘enseignement et de diffusion auprès d’un public. Pour la première fois, c’est une visite qui se prolonge par une interrogation sur l’avenir de l’espèce humaine et de la Planète.IMG_1063[1]

Axel finit en ajoutant qu’il serait « ravi d’y retourner hors ces jours de gratuité ». Alors pourquoi ne pas venir prendre place à une visite dont vous vous souviendrez pendant longtemps.

690 mots, photos provenant du compte Instagram du Musée de l’Homme.

Daphné BRION

Insertion possible dans la rubrique « culture » dans Le Parisien

Publicités

Une réflexion sur “Le musée de l’Homme fait peau neuve

  1. C’est un très bon article et vous utilisez vos sources correctement. On veut voir cependant un peu plus ce qui a changé, quels sont des spécimens qu’on va voir, etc. Et vers la fin, il y a trois petits paragraphes dans une police différente, et je me demande pourquoi ils sont là comme ça. Ils font partie du texte ? Sinon c’est un bon résultat, bravo.-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s