Le Collectif Première fait sauter L’Inexplosible

Projet artistique ambitieux ?

Enthousiaste. C’est bel et bien l’état d’esprit des quatre membres du collectif, tous âgés de 19 à 25 ans. Ce collectif « Première » est la synthèse d’une réflexion menée par un groupe d’amis autour de la musique électronique : « Nous souhaitions partager nos créations avec le public adapte de ce genre musical tout en rassemblant les artistes inconnus ou méconnus de la scène orléanaise ».

Ces ambassadeurs locaux de la musique électronique n’ont d’ailleurs pas manqué de rappeler en préambule de cette manifestation que la communauté naissante est fondée sur des valeurs d’entente et de respect. Au cours de ce rassemblement mi- diurne mi- nocturne, les spectateurs ont pu assister à un DJ set au cours duquel ils ont pu apprécier les performances des Orléanais HugePumper et Petrouchka. Une exposition sur les genres musicaux et l’historique du collectif nouvellement créé complétait la programmation musicale.

Et les organisateurs ne s’y sont pas trompés. Le public a répondu présent malgré le choix de l’horaire peu banale pour ce type d’événement : « Si nous avons décidé d’organiser notre événement l’après-midi, c’est avant tout pour faire découvrir ce genre musical au public le plus large, et de proposer quelque chose de différent de ce qui se fait habituellement sur Orléans. Notre collectif souhaite avant tout faire de l’action culturelle et changer l’image de la ville », avance l’un des fondateurs.

Projet citoyen en trompe-l’œil ?

Si l’objectif est de proposer une musique de qualité et de « rassembler une scène déjà présente mais trop éparse », la motivation sous-jacente est d’influencer le regard de la population sur la ville.

Transformer une ville considérée comme endormie par la jeunesse semble être un enjeu important pour ce collectif. « Nous voulons nous réapproprier notre espace » précise l’un des organisateurs.

Cette démarche n’est pas unique sur l’agglomération. En effet, de nombreuses associations telles que « Le d’Arc », « Orléans Soirée Privée » ou encore « Sois Orléans ! » ont d’ores et déjà entamé une bataille auprès des élus pour qu’un vent de fraîcheur souffle sur Orléans et ses lieux socio-culturels. Message reçu par les états-majors municipaux. En témoigne la présence de nombreux élus lors de cet événement.

À l’instar du DJ Cast, opération « casting » conduite de concert entre la Mairie d’Orléans et l’association Orléans Soirée Privée depuis trois ans en amont du Set Électro, l’événementiel municipal a pris un virage déterminant. Mais les leaders associatifs précédemment cités voient plus loin avec la création de nouveaux espaces dédiés à la culture. « Nous serons les porte-paroles de ceux qui veulent que les choses changent ».

Pour ceux qui auraient manqué cet événement, de nombreux lives sont disponibles sur le site du collectif Première : collectif-premiere.fr.

Rémi SILLY pour Les Inrockuptibles

Photo : Rémi SILLY

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Collectif Première fait sauter L’Inexplosible

  1. C’est bien intéressant et original comme sujet. Tous les éléments sont là, mais il faut modifier le texte un peu. Par exemple, les titres entre les parties ne s’affichent pas en tant que titres, donc c’est un peu bizarre. Et il faut bien attribuer les citations à quelqu’un de spécifique. Ne nous laissez pas avec des questions autour des sources de chaque citation. QUI sont les organisateurs et qui a dit quoi ? Il faut aussi mettre une photo dans le texte ainsi qu’une publication envisagée. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s