Hey ! Modern Art & Pop Culture / Acte III : l’exposition contre culturelle

La Halle Saint Pierre au pied du Sacré Cœur accueil pour sa 3ème édition l’exposition : Hey! Modern Art & Pop Culture ! L’occasion de découvrir ou redécouvrir 62 artistes internationaux promoteurs de la contre-culture dont Mark Ryden : sa première en Europe.

Après le succès des deux éditions précédentes en 2011 et 2013, la revoilà pour son « Acte III », l’exposition Hey! Modern Art & Pop Culture vous ouvre actuellement ses portes jusqu’au 13 mars 2016. Ses fondateurs défendent l’art « hors-normes » illustré par des artistes tels que Gabriel Grun, Ed Hardy mais aussi la présence exceptionnelle de Marion Peck et Ray Abeyta entres autres.

Pour sa grande première en Europe, Mark Ryden a choisi l’événement Hey ! Modern Art & Pop Culture à la Halle Saint Pierre à Paris pour y exposer ses œuvres. Celui que l’on connaît surtout à travers ses réalisations de pochettes d’albums de chanteurs comme par exemples Dangerous de Mickael Jackson en 1991 ou un peu plus récemment, en 2004, l’album Sweet heart dealer de Scarling.

Ce peintre américain pionner du surréalisme pop contemporain s’est fait connaître dans les années 1990. Il a su influencer un grand nombre d’artistes qui ont suivi ce mouvement. Ses œuvres sont d’ailleurs décrites par son éditeur Porterhouse Fine Art Editions comme «  la juxtaposition de l’innocence de l’enfance et des recoins mystérieux de l’âme. Une inquiétude subtile habite ses tableaux ; le travail est douloureusement beau qu’il fait allusion à des choses plus sombres dans le psychique ». Son terrain de jeu représente un art « dérangeant » qui mets en scène des enfants ou du moins des êtres d’apparences innocentes dans des situations irrationnelles et crispantes. Son travail est autant perturbant qu’attirant par sa créativité unique et son accessibilité dans un univers aussi complexe.

Vous pourrez y découvrir le résultat de sa collaboration artistique avec son épouse Marion Peck (qui figure également parmi les artistes exposants), sous le nom de The Star.

Mais celle à ne pas manquer, l’œuvre qui captive toute l’attention de chaque visiteur est sans doute, The Parlor (Allegory of Magic, Quintessence and Divine Mystery, 2012). Ce tableau d’une taille d’environ 152 sur 244 cm domine tous les autres. Léa, infographiste de 25 ans qualifie ce dernier d’ « œuvre troublante sur laquelle on pourrait y passer des heures et qui évolue à chaque contemplation ».

Le Hey ! Modern Art & Pop Culture découle de la revue trimestrielle HEY qui a été fondée par Anne et Julien en mars 2010 et qui en sont les rédacteurs en chef. Cette revue se veut être une sorte d’exposition «  couchée » sur le papier que l’on lit de la même façon qu’on visite une exposition. Ces deux journalistes activistes (qui ne divulguent jamais leur nom) ont souhaité mettre en avant l’art dit « anti-élitiste » et populaire qu’ils décrivent comme « un acte fort de protestation en direction des esprits favorisant le cloisonnage et le dogme esthétique qui laisse la parole aux autodidactes, aux déviants, aux pratiques singulières, aux activistes, à la marge et qui renverse les valeurs établies du « beau », « laid » et du « bon » et « mauvais goût ».

Cette revue se veut universelle, elle est bilingue (anglais et français), mais elle tente aussi d’être le plus possible accessible aussi bien aux amateurs d’art qu’aux artistes.

Elle contribue à la diffusion de peintures, de bandes dessinées, de sculptures, et d’illustrations, mais aussi de travaux d’ateliers d’artistes tatoueurs entres autres… Tous ces artistes sélectionnés, contribuent à travers leurs univers différents allant de l’art de rue à la sculpture en passant par le tatouage ; à la « résistance par l’imaginaire » à tous les diktats de la société.

La Halle St Pierre n’est pas seulement un lieu d’exposition elle se présente comme le « centre culturel parisien de l’art brut et de l’art singulier ». C’est aussi une librairie spécialisée dans les écrits de l’art. Mais aussi son café où se rencontrent tant les artistes et les collectionneurs que les amateurs d’arts ou de simples visiteurs de passages qui échangent et partagent leurs points de vue et critiques sur l’art et le monde en général.

Nawelle Bouki

14402623456_49e446a28b_zThe Parlor (Allegory of Magic, Quintessence and Divine Mystery), Mark Ryden, 2012

Source photo : Flickr (creative commons), Lord Jim

Publication : Vanity Fair rubrique FANFARE

655 mots

Publicités

Une réflexion sur “Hey ! Modern Art & Pop Culture / Acte III : l’exposition contre culturelle

  1. Le sujet, l’angle, et le traitement sont tous OK, bravo. Cela se lit facilement, c’est intéressant, et c’est un bon portrait de cette expo. Pour vos citations, faites attention de bien citer la personne qui a dit chacune, sinon cela est un peu flou. Il faut savoir qui a dit quoi clairement. Et attention aussi, le paragraphe qui commence « Ce peintre américain… » n’est pas vraiment accessible à tout le monde et c’est chargé avec des idées abstraites. Cela ne montre grande chose en fin du compte au lecteur. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s