SNEAKERS EVENT : La basket sur tous les terrains

Depuis 2013, la chaussure sportive, accessoire indispensable du « cool », a son propre salon. Cet évènement, qui ne pouvait que réjouir les adeptes de Sneakers*, permet aux exposants, collectionneurs ou même artistes (présents au cours de cette septième Edition), de présenter leurs plus beaux modèles. Friande de baskets, je suis allée, pour vous, y jeter un oeil.

Le Carreau du Temple

Nous sommes le 8 novembre, il est 10h, et je viens d’intégrer la longue queue qui se forme déjà depuis quelques minutes le long du Carreau du Temple. Aujourd’hui, ce grand bâtiment du 3ème arrondissement parisien accueille la septième édition du ‘Sneakers Event’, un salon devenu incontournable pour les fans invétérés de baskets. Je sais que 170 exposants venus de toute l’Europe ainsi que plusieurs milliers de visiteurs sont attendus.

D’abord impressionnée par la beauté de l’immense verrière qui constitue la bâtisse, mon regard finit par se poser sur les chaussures des personnes qui m’entourent. Toutes ont sorti leur plus belle paire de Sneakers. J’aperçois des « Reebok Spirit » dorées flambant neuves côtoyant les très retros « Nike Cortez », ou encore les classiques Adidas « Stan Smith ». Car oui, l’univers de la basket possède son propre langage, souvent difficile à comprendre. Ayant pourtant l’habitude de porter des sneakers, je suis moi-même perdue lorsque j’entends deux jeunes filles s’esclaffer « Regarde, il a les Jordan Supreme ! » ou encore « Je veux les dernières Asics « Desert Rose » de la collab’ avec Overkill ! ». J’observe les participants ; tous ont les yeux au sol, rivés sur les pieds de chacun. Je les imagine se demander « Qui aura les plus belles sneakers à l’évènement ? Les siennes sont-elles plus belles que les miennes ? ». Par curiosité, j’interroge Fanny, 20 ans, qui s’est déplacée de Marseille pour assister à l’évènement. « Je m’intéresse aux sneakers depuis que je suis gamine. Je suis ce qu’on appelle une « Sneakers Addict ». Tous les jours, je vais sur Internet, je dépense 300€ par mois voir un peu plus… En tout, je dois avoir plus d’une trentaine de paires. »

A 11h, de la musique Hip Hop retentit et je pénètre enfin dans l’immense espace vitré de 2300 m², aménagé en véritable temple de la basket. Une multitude de stands occupent l’espace : des vendeurs, des spécialistes du nettoyage de la basket, des artistes (grande nouveauté), qui customisent selon les goûts, ainsi qu’un stand de bagels pour les gourmands. Les chaussures s’étendent à perte de vue : c’est une véritable ode à la basket. La musique hip-hop « old school », les sneakers de tous styles et coloris, ainsi que le lieu en lui-même, très lumineux, crées une atmosphère urbaine, contemporaine. J’apprécie déambuler le long des étales ; l’ambiance est conviviale, propice aux rencontres, à l’échange entre passionnés, et la disposition des stands me permet de circuler facilement malgré la marée humaine qui envahit petit à petit le Carreau du Temple. Au détour d’un stand, je rencontre un artiste spécialiste de la customisation. « DavidZCustom », 24 ans, passionné de sneakers et venu présenter ses créations, m’explique en quelques mots son activité. « Il s’agit de baskets uniques et originales que j’ai moi-même customisées. Ce salon est un excellent moyen pour nous de donner un aperçu aux clients potentiels de notre savoir-faire et des possibilités créatives existantes ».

Certains exposants proposent aussi bien les dernières paires de baskets en vogue que des indémodables plus rétros, ainsi que des accessoires : porteclés, stickers, casquettes… D’autres encore ont misé sur la vente de t-shirt imprimés ou de vestes vintages aux inspirations 90’s. L’impressionnant panel d’articles proposé peut satisfaire un large public, avec des modèles aussi bien masculins que féminins.
Une déception en revanche : les prix. Des modèles neufs sont proposés à des montants tout à fait corrects, mais d’autres affichent des tarifs exorbitants, pouvant atteindre 400 euros. Yannick, 33 ans, vendeur et fan de baskets depuis les années 80, me confie : « Au niveau des couts, c’est un peu abusé, tout le monde ne s’y connait pas forcément en terme de prix, surtout que c’est un marché noir. Ici, chacun fixe le montant de son choix. Les connaisseurs savent estimer un prix moyen et peuvent parvenir à faire baisser les tarifs mais d’autres sont plus jeunes, ne connaissent pas, et vont dépenser beaucoup, sans savoir. Je trouve ça dommage, on essaie un peu de se mettre trop d’argent dans les poches au détriment de la passion« . C’est donc avec un portefeuille bien garni ou une capacité inébranlable à résister, qu’il faudra vous rendre aux éditions prochaines.

Pour ma part, aucun achat mais tout de même ravie d’y être passée ; à faire si la basket vous branche !

image* : Baskets en anglais.

Photos et article :  Marion HENRY

SNEAKERSEVENT.COM

 

Publicités

Une réflexion sur “SNEAKERS EVENT : La basket sur tous les terrains

  1. Voici juste quelques commentaires, même si le texte est assez vivant et plein de détails :

    Le chapo doit être mis dans le champ « extrait ».

    Ne dites pas « je » sauf si c’est 100% nécessaire…et ce n’est pas le cas ici à mon avis.

    Nous sommes le 8 novembre, il est 10h, et je viens d’intégrer la longue queue qui se forme déjà depuis quelques minutes le long du Carreau du Temple.  pas une attaque très intéressante…faire la queue n’est pas un moyen de séduire vois lecteurs 😛

    Ne mettez rien en italique.

    On ne dit pas combien de visiteurs sont attendus pour un évènement qui s’est passé déjà…il y avait combien de gens alors ?

    Les paragraphes doivent être coupés en plusieurs.

    Est-ce qu’il y a quelque chose unique autour de ce salon ?

    Qui l’a organisé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s