Los Angeles en huit temps

Si Los Angeles n’a plus à faire ses preuves en tant que ville du cinéma mondial, épicentre des fêtes de la jet set et antre de wanna be de tous les styles, la cité des anges demeure difficile à cerner pour les Européens de passage. La complexe Los Angeles s’étend sur plus de 1 200 kilomètres, compliquant les escapades de bien de naïfs touristes piétons. Impossible ici de vagabonder à pieds de terrasses en rues pavées: ce sont les Etats-Unis. Une fois muni de votre voiture de location automatique – et après quelques tours de parking d’entrainement – Los Angeles a pourtant bien plus à offrir que ses maisons de stars. Top 8 des incontournables. 

LACMA

Le musée d’Art de la ville de Los Angeles accueille une collection impressionnante: art japonais, mexicains, installations modernes… De la mode à l’impressionnisme, en passant par l’art californien local, le musée et son incroyable parc sont une visite à ne pas louper, d’autant plus que l’architecture extérieure y est presque aussi essentielle que les oeuvres qui s’y cachent.

Chris Burden, Urban Light, 2008, The Gordon Family Foundation's gift to "Transformation: The LACMA Campaign," © Chris Burden

Chris Burden, Urban Light, 2008, The Gordon Family Foundation’s gift to « Transformation: The LACMA Campaign, » © Chris Burden

HOLLYWOOD BOULEVARD

Of course, vous allez voir les étoiles. Une fois les photos prises avec Elvis, Marilyn et Chaplin, il y a cependant d’autres arrêts à faire sur Hollywood Boulevard. Amoeba Music est l’un des plus grands magasin de vinyles de la ville, et si vous y trouvez aussi des CDs, des films et des livres, la spécialité reste aux vieux 33 tours de rock. La boutique accueille aussi quelques concerts et séances de dédicace. Quelques blocs plus loin, cette petite pièce surchargée qui fait mal aux yeux est bel et bien la boutique du célèbre photographe local Cobra Snake. Tee-shirts, VHS et autres revival des années 90 pour hipsters avertis, cette petite caverne d’Ali Baba vaut le détour.

THE STANDARD

Après une bonne journée de vadrouille, rien de mieux qu’un cocktail avec vue sur les gratte-ciels. Au sommet de l’hôtel Standard, piscine, matelas à eau, DJ, tout est fait pour rentabiliser le prix du Cosmopolitain. Une destination idéale pour profiter d’un coucher de soleil chic et branché, sans même avoir besoin de supporter des talons de douze centimètres (merci la décontraction Américaine).

Pronto Hotel.com

Pronto Hotel.com

VENICE BEACH

Les rollers, le surf, les balançoires sur la plage et les smoothies, Venice beach est un incontournable du weekend. A 30 min du centre ville, la plage s’étend à perte de vue, laisse la place de jouer au volley en maillot de bain, de se promener sur la rive en achetant des tee-shirt des Lakers et en écoutant les musiciens itinérants jouer «California Dreamin’». Une sorte de Camden à Londres, les palmiers en plus, Venice, ses tatoueurs, ses restaurants et ses canaux, a le charme de la Californie de l’imaginaire collectif.

AMERICAN APPAREL 

Le magasin «from Downtown, Los Angeles» ne ment pas sur ses origines. Pour atteindre ce marché aux puces géant exclusivement American Apparel, il faut traverser la ville et Warehouse Street. Robes, shorts vintage, classiques pulls à capuche, sur des mètres et des mètres de soldes. Un bon moyen de faire exploser sa valise sans s’aventurer sur les pentes inaccessibles d’Hollywood et ses boutiques chics.

SANTA CATALINA

Petit paradis à 35km de la côte, l’île de Santa Catalina est pourtant réservée aux plus aisées des touristes. Si cependant les 75$ que coûtent l’aller-retour en bateau ne vous arrêtent pas, Catalina ressemble à une île méditerranéenne. L’eau translucide se prête à la plongée sous-marine, les voiturettes de golf remplacent ici les 4×4 et les 3 000 habitants permanents se déplacent d’ailleurs plutôt à pieds au bord du port.

Worldpropertyjournal.com

Worldpropertyjournal.com

ROCKY HORROR PICTURE SHOW

Le plus mythique des midnight movie est une étape à ne pas rater dans la ville du cinéma. Le Rocky Horror Picture Show, la comédie musicale crée en 1973 à Londres pour devenir un film Américain deux ans plus tard, se joue toujours à Los Angeles et notamment au Naurth Theater. A minuit évidemment, rendez vous devant ce théâtre typique, que l’on dirait sorti d’un film de Tarantino avec ses néons roses, pour assister à la représentation de cette comédie musicale interactive et unique.

EL PUEBLO DE LOS ANGELES 

Envie d’un peu d’exotisme dans ce Los Angeles plastique? Direction «El Pueblo de Los Angeles», le quartier mexicain de la ville, qui est aussi celui de la très jolie gare Union Station. Celui que l’on appelait sans être pressé «El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Ángeles del Río de Porciúncula» est peut-être l’un des quartiers les plus convivial de la ville, tout en palmiers, églises et petites places orangées. Le marché, présent tous les jours de la semaine, propose des souvenirs mexicains et quelques mariachis.

Flickr

Flickr

Hélène Coutard

Publications envisagées: Time Out, Transitions Abroad, Géo, Topito, Trip Advisor

Publicités

Une réflexion sur “Los Angeles en huit temps

  1. Le style de liste ne gêne pas pour des articles de voyage, mais on se demande pourquoi vous avez choisi ces 8 – pour un public spécifique, pour des budgets spécifiques, pour des jeunes, etc. ? Aussi, le format avec le texte centré n’est pas nécessaire. Et aussi, pour des publications, on ne va pas publier un tel article sr TripAdvisor, je pense. Attention, enfin, aux photos – avez-vous le droit d’utiliser chacun ? Sinon le sujet est bon et le traitement de chaque partie est OK, mais comme j’ai dit, il faut préciser pourquoi ou comment on a établi cette liste…-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s