Josman et la construction de ses « Echecs Positifs »

Respect, partage et dépassement de soi, voilà les trois grandes valeurs de la culture Hip Hop. Une chose est sûre, c’est que Josman y est attaché. Il a commencé à rapper à l’âge de 15 ans, il a aujourd’hui 22 ans et le rap devient un art qu’il prend de plus en plus au sérieux. Ce sérieux s’exprime à travers la création de son premier EP commercialisé, « Echecs Positifs« , qui sera disponible en Janvier 2015.

Josman

Josman lors du tournage du clip « BOSS »

Dans sa chambre, l’ordinateur constamment allumé, des onglets ouverts se multipliaient. Il a dévoré des heures de vidéoclips des plus grandes icônes du rap français ou américains, allant de Lil Wayne à Lunatic. Une envie se fait sentir, Josman ne veut plus être un simple spectateur, il veut à présent apporter sa pierre à l’édifice du rap français. La province l’étouffe, un allé simple direction la capitale est réservé.

Après son titre de champion End Of The Weak Paris (événement international d’improvisation), la notoriété de Josman s’accroit, à tel point qu’il attire l’attention de Vladimir Boudnikoff, gérant du label Studio Vova. Les portes du label s’ouvre à lui et lui offre de nombreuses opportunités comme par exemple un studio d’enregistrement et des vidéoclips de qualité professionnelles ou bien une visibilité à la télévision sur la chaine Ofive TV. Cette chance redéfinit les objectifs du rappeur, le rap n’est plus un jeu, c’est une profession et c’est cette prise de conscience qui va l’amener à la création de son premier EP commercialisé. Le projet s’appelle « Echecs Positifs », sa diffusion est prévue pour Janvier 2015. C’est donc l’occasion de rencontrer Josman afin d’obtenir plus de détails sur la construction musicale de son premier effort.

« J’ai du essuyer des échecs dans la musique et dans d’autres domaines pour en arriver là. Ce sont mes Echecs Positifs »

Des Echecs Positifs diversifiés

Avant d’être un produit commercial, Echecs Positifs représente avant tout une évolution musicale. Le rap de Josman ne se résume plus à un simple son lancé sur le vaste paysage d’Internet. Ce projet composé de neuf titres peut être comparé à une construction, à la fois identitaire et musicale. L’artiste affirme : « ce projet est une continuité de ma personne ».

Il est vrai que dans le titre BOSS, où Josman se présente comme le renouveau du rap français et dans le titre Mon Âme, morceau composé autour d’une relation amoureuse, on retrouve une « âme commune », un « grain » comme le défini lui même le rappeur. Et ce malgré deux thèmes totalement opposés. Cette diversité de thèmes et d’ambiance sonore est voulue, c’est même l’axe principal sur lequel s’est basé Josman pour construire ce projet : « Je ne veux pas être placé dans une case spécifique de rap », une qualité également reconnue chez le rappeur américain Kendrick Lamar.

Cover de l'EP "Echecs Positifs"

Cover de l’EP « Echecs Positifs »

Ouvrir son esprit pour évoluer

En terme de musicalité, on ressent cette diversité dans le choix des instrumentales notamment avec des influences TRAP ou expérimentales. Pour Echecs Positifs, Josman a fait appel à plusieurs compositeurs où chacun apporte une ambiance musicale qui lui est propre. On retrouve notamment Machynist (présent sur l’album de Niro), Salopardo, Sotto, Magnetik et Josman lui même. Cette variété apporte une multitude de couleurs, de saveurs musicales et vient également traduire l’ouverture d’esprit du rappeur. Influencé par Ty Dolla $ign ou bien Drake, Josman ose les refrains « chantés », il fait la musique qu’il aime entendre et met en avant son désir « d’accepter et de contribuer à l’évolution du rap sans rester dans la nostalgie de l’âge d’or ».

Avec plus de maturité artistique et de professionnalisme, Josman compte sur ce premier projet pour apporter un rap plus sérieux avec des textes profonds et une musicalité diversifiée spécifique. Même si sa musique représente un amour personnel, l’artiste espère toucher sa génération et les amoureux de poésie rythmée à travers sa sincérité.

Marius Gonzalez

Photographies : Vladimir Boudnikoff

Publications envisagées : Booska P / Ofive / Be Street 

Publicités

2 réflexions sur “Josman et la construction de ses « Echecs Positifs »

  1. Globalement cet article est bien construit, sauf l’attaque. Il faut quelque chose un peu plus vivante. Et dans le premier paragraphe il faut mieux parler de son nouvel EP afin de justifier aux lecteurs pourquoi on parle de lui maintenant. Sinon le reste me semble OK avec des bonnes citations et le texte se lit bien.-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s