Expo « Août 1914. Tous en guerre ! » : La Grande Guerre, vécue par les civils.

Affiche publicitaire/Crédit: Archives Nationales

Affiche publicitaire/Crédit: Archives Nationales

A l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine proposent, du 19 septembre 2014 au 22 janvier 2015, une exposition commémorative abordant cet évènement sous un angle inhabituel, délaissant volontairement les guerres de tranchées pour s’intéresser à l’implication et l’organisation civile.

Le bruit sourd des canons, la terre mêlée de sang, les cris déchirants… Il y a de fortes chances pour que vous vous soyez déjà projetés au cœur d’un champ de bataille, lors d’un cours d’histoire, ou au détour d’une exposition. Et pour cause, l’histoire s’est toujours intéressée aux héros, et à ce titre aux soldats qui vécurent l’horreur des tranchées. Ce qui se passe loin du front passe donc souvent au second plan. Afin de commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives Nationales organisent cet automne une exposition qui se détourne de cette approche militaire classique, afin de se concentrer sur le quotidien des Français qui sont restés loin du front, et ont vécu la Guerre depuis l’ « arrière ».

Chronologiquement parlant, l’exposition couvre une période assez courte, depuis l’entrée en guerre de la France et sa mobilisation générale jusqu’à la bataille victorieuse de la Marne et le fameux « épisode des taxis », soit trente-six jours du 2 août au 7 septembre 1914. Cette reconstitution des premiers jours de la guerre vécue de l’extérieur a été rendue possible non seulement par les nombreux documents inédits issus des collections des Archives Nationales, mais aussi par ceux fournis par une trentaine de généreux prêteurs, permettant d’étoffer une exposition qui nous en apprend donc plus sur la façon dont les Français ont adapté leur vie quotidienne à ce conflit aussi soudain que démesuré, et sur la gestion de cette crise alors sans précédent sur le territoire français, à tous points de vue : comment s’organiser sur le plan social, comment maintenir tant bien que mal l’économie et la finance, comment gérer les industries, mais aussi s’occuper des soldats blessés et convalescents de retour du front… Autant de préoccupations nouvelles pour les civils, dont les documents de cette exposition témoignent.

Une exposition vivante

Le visiteur découvre ainsi pêle-mêle des cartes postales, des photos de familles, des correspondances, des rapports de préfets au ministre de l’Intérieur, des traités, des documents de lois, des avis du gouvernement, mais aussi des petites annonces tirées de journaux, voire des publicités, ainsi que quelques films d’époque. Autant de documents qui apportent un éclairage nouveau sur la vie des civils, qui permettent de comprendre que la guerre ne fut pas seulement une affaire militaire, et que la mobilisation civile, dans un contexte d’union sacrée, fut déterminante à l’heure de démarrer cette guerre.

En parallèle à cette exposition, le comité d’organisation, composé notamment des conservatrices en chef des Archives Nationales Isabelle Chave, Michèle Conchon et Roseline Salmon, propose différents programmes, entre visites guidées, ateliers pédagogiques à thèmes, et surtout un cycle d’initiation à la recherche d’archives en cinq sessions, s’adressant aux archivistes en herbe comme aux confirmés, permettant à ceux qui le désirent de pousser la recherche et la découverte encore plus loin. Cette activité autour de l’exposition contribue à la rendre vivante, et apporte la preuve que celle-ci s’adresse autant aux curieux soucieux d’effectuer leur devoir de mémoire qu’aux professionnels de l’histoire capables d’apporter leur pierre à l’édifice.

Informations pratiques
Archives nationales
59, rue Guynemer
93380 Pierrefitte-sur-Seine
Métro ligne 13, Saint-Denis université.

Du lundi au vendredi de 9h00 à 16h30, parfois le samedi de 9h00 à 16h30
Entrée libre et gratuite

Geoffrey BERG
Publication visée: Presse généraliste parisienne (Métro, 20 minutes…)

Publicités

Une réflexion sur “Expo « Août 1914. Tous en guerre ! » : La Grande Guerre, vécue par les civils.

  1. Un bon sujet mais traité faiblement. Par exemple – vous avez assistez à l’exposition ? On n’a pas l’impression que vous étiez là. Avez-vous parlez avec quelqu’un ? Il n’y a aucune source citée dans l’article. Il pareil que cet article a été écrit à partir d’un dossier de presse en ligne. On n’a aucun détail unique. Il faut revisiter l’article afin de donner un peu de vie, de montrer que vous étiez là, de prendre le lecteur avec vous à cette exposition.-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s