Diglee, ou la montée en flèche d’une fille Gaga

Maureen Wingrove, connue sur la toile sous le pseudo de Diglee a publié ce 12 novembre un coffret de cartes postales qui lui permet, une fois encore, de progressivement passer du monde du web à celui de l’édition.

Cartes postales

Les cartes postales crées par Diglee

Maureen a étudié le dessin à l’école Emile-Cohl à Lyon, où elle rêvait de devenir illustratrice. En 2007, elle décide d’ouvrir son premier blog sur lequel elle partage ses propres dessins. Très vite, elle en fait un journal où elle raconte ses histoires de fille. Son auto-dérision et sa sincérité lui confèrent rapidement une certaine notoriété parmi les blogueurs : les filles se reconnaissent en elle, les garçons aussi, à leur manière. A travers ses dessins, la jeune Diglee se révèle tour à tour drôle, passionnée, déçue, en colère. Le blog devient un lieu d’échange et de partage. Elle explique elle-même que « le blog BD, c’était quand même une mine d’or : un nouveau mode d’expression, un terrain investi par les femmes, chose nouvelle dans la BD. C’était inédit et une chance en or de percer. » Son style féminin ultra rose et plein d’humour touche des maisons d’édition qui lui proposent des projets jeunesse, qu’elle accepte.

Et c’est en 2011 qu’elle se fait éditer, pour la première fois seule. Elle publie son Autobiographie d’une fille Gaga chez Marabout où elle mêle posts de son blog et planches inédites, toujours dans le même style, «  appelé « girly » par les commerciaux » comme elle dit. Elle enchaîne les publications avec un deuxième tome autobiographique, Confessions d’une Glitter Addict (2012, chez Marabout) et Forever Bitch (2013, chez Delcourt).

On connaissait la Diglee extravertie, qui ose se moquer d’elle, mais c’est aujourd’hui une autre facette d’elle-même qu’elle nous propose. Ce coffret de cartes postales à l’effigie de ses idoles féminines, qui l’ont inspirée prouve que Maureen, puisque c’est ainsi qu’elle signe ses post désormais, laissant de côté son pseudonyme Diglee, tend à présenter un autre aspect de sa personnalité au travers duquel elle espère que le lecteur pourra s’épanouir et se découvrir comme elle en a eu elle-même l’expérience. « [Elles] m’ont tant appris à devenir femme » explique la blogueuse. On retrouve les portraits de Virginia Woolf, Mata Hari, Frida Kalho, Simone de Beauvoir ou encore Marchesa Casati.

« Dans la vie j’ai toujours été un peu schizo : la supra sensible la tête dans mes livres, grand mère avant l’heure à mater en replay les documentaires d’Arte, et le troubadour qui raconte des histoires graveleuses ou se moque de son double menton sur les photos. Cette dualité, je la vis très bien, et je suis heureuse de pouvoir lui donner une forme professionnelle, d’emmener mes lecteurs avec moi dans mes deux univers. » Voilà ce que Maureen révèle lorsque la blogueuse parle d’elle-même.

Elle prévoit d’écrire un second tome de Forever Bitch, mais c’est son nouveau projet BD qui prime, Anna, dont la sortie est prévue en 2015. La dessinatrice raconte l’origine du projet : « C’est parti de la découverte aux puces d’une boîte de cartes postales de 1920 à 1925 ayant appartenu à une jeune femme appelée Anna, et qu’on avait censurées en collant des enveloppes au dos de chacune » Diglee décide alors de recréer l’histoire de cette femme des années 20, d’imaginer sa vie, ses aventures. Et c’est dans un style beaucoup plus mâture et sensible qu’elle établit les planches et le scénario avec un ami journaliste, Pa Ming.

Anna.

Planche du projet Anna, trouvée sur le blog de Diglee

Elle rapporte : « Aujourd’hui, à travers ce projet, je me pose vraiment la question de la place de la femme, de la liberté professionnelle, amoureuse, sexuelle. C’est finalement très lié à mon combat aujourd’hui pour l’égalité des sexes. » Car oui, Diglee, c’est aussi une jeune femme qui se dresse pour la cause féministe, et qui lutte activement contre l’inégalité hommes-femmes et le harcèlement de rue. Elle a d’ailleurs dédié un long post à ce sujet qui n’a pas manqué de provoqué de nombreuses réactions, pas uniquement chez femmes, et c’est là un point fort de son combat.

Harcèlement de rue.

Première vignette du post sur le harcèlement de rue, récupéré sur le blog de Diglee

Quand on lui demande ce qu’il en pense, Paul Manour, 27 ans répond un peu honteusement : « Je savais que ça existait, mais j’avais tendance à penser que les filles exagéraient, qu’elles jouaient les mijorées. Mais en fait je me rends compte que ça craint vraiment. Et je pense que grâce à des BD comme celles-là ou le Projet Crocodiles on peut sensibiliser d’autres mecs comme moi et leur faire prendre conscience de la situation. »

Diglee fait rire et inspire, comme a ri et été inspirée auparavant. C’est l’histoire qui se répète, et de nouvelles causes à défendre qui naissent.

Accès vers son blog : Diglee.com

Sources : Le blogueuse Diglee et Paul Manour, jeune homme âgé de 27 ans.

Publications envisagées : MadmoiZelle, les Inrockuptibles rubrique web, Marie-Claire rubrique société

Romane Guigue

Publicités

2 réflexions sur “Diglee, ou la montée en flèche d’une fille Gaga

  1. Attention à la police (12 pts, Times New Roman) et ne mélangez pas la taille du texte dans l’article. Le sujet m’intéresse, et pourrait être intéressant pour une publication, mais il faut nous dire dans quelle publication vous envisagez le publier (!!!). Le premier paragraphe, cependant, ne nous explique pas pourquoi on parle de cette jeune femme maintenant. C’est un peu trop biographique sans nous donner le « news » donc il faut re-imaginer une attaque qui est plus captivante qui introduit aussi les actualités. Il faut aussi redire dans l’article que Diglee c’est son pseudo, en imaginant que le lecteur n’a pas retenu tous les détails du chapo. Il faut citer la source des images. Les citations sont bonnes mais il faut préciser qui a dit quoi à la fin ou au début de chaque citation. Exemple : Elle nous explique qu’elle adore les chiens. « Je les trouve trop mignons » elle a dit.-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s