Un Premier single pour une nouvelle vie – Vincent Rossi

Après neuf mois de travail acharné, Avalanche alias Vincent Rossi, ancien étudiant de physique de 21 ans, a sorti son tout premier single, « Les Aviateurs », le 10 novembre dernier. Si depuis toujours les inspirations et sources musicales de ce jeune chanteur français sont soul, hip hop et r’n’b (Erykah Badu, Justin Timberlake, Beyonce) ou encore rock (Coldplay), c’est un titre et un album particulièrement électro que Vincent nous fait découvrir. « La plus grande difficulté est de faire la différence entre ce que l’on aime et ce que l’on peut faire ». En effet, après plusieurs tentatives de compositions Vincent s’est très vite rendu compte que sa voix, profonde et pleine de respiration, collait plus à un style électro que soul. L’électro représente aussi pour lui un style de musique grâce auquel tout est possible n’ayant aucunes contraintes.

 10807798_852858551432708_347892688_n

Si Vincent a choisi le pseudonyme assez particulier qu’est Avalanche, c’est qu’il ne souhaitait pas faire comme les autres artistes et avoir une identité classique avec un prénom et un nom. Avalanche représente pour lui l’idée d’un concept, d’une marque. A l’image de Docteur Jekyll et Mister Hyde, Avalanche est l’alter ego de Vincent Rossi, qui lui permet de sortir de sa timidité et d’oser faire des choses qu’il ne ferait pas en temps normal comme « danser avec un manteau de fourrure sur une colline et nager dans la mer tout habillé sous le regard des touristes », ce qu’il a fait pour son premier clip réalisé par un jeune réalisateur de 19 ans, Jeoffrey Lecomte.

« Les Aviateurs » est le premier single tiré de l’album intitulé « L’homme de la pluie », album concept où chaque chanson nous raconte l’histoire d’un homme découvrant pour la première fois la société et décidant de s’offrir à elle. C’est un album à la fois personnel, l’homme de la pluie représentant le chanteur lui-même, mais à portée universelle auquel tout individu peut s’identifier, ayant pour principale caractéristique la quête d’identité.

 Auteur de ses propres chansons et porté par une écriture spontanée, le jeune artiste confie que l’idée du titre « Les Aviateurs » lui est venue « comme ça ».  C’est un artiste qui écrit peu mais vite à l’image d’un de ses prochain titre « Je veux danser », qu’il a écrit en cinq minutes dans le métro et sur le bloc-notes de son téléphone. Pour son premier album, Avalanche réutilise des chansons qu’il a écrites dans son adolescence.

Ancien étudiant de physique, Vincent a toujours voulu faire et vivre de sa musique. Dès ses 5 ans, il s’enregistrait chanter sur des cassettes. Sa mère, ancienne chanteuse et principal soutien, lui a toujours fait partager et découvrir la musique ainsi que des artistes tels que Lynda Lemay, d’où son amour pour les chansons à textes.

Mais la vie du jeune adolescent écrivant des textes et faisant de la musique dans sa chambre a basculé lors de sa rencontre avec Maureen Angot, ancienne candidate de l’émission populaire Star Academy, qu’il a rencontré en 2008. Cette rencontre a été plus que primordiale pour le jeune homme car, en le prenant sous son aile, Maureen lui a permis d’entrer dans le monde de la musique et d’avoir ses premières expériences musicales. Maureen représente un véritable soutien pour le jeune artiste qui confie que « sans cette rencontre, les choses n’auraient peut-être pas été les mêmes ».

 Avalanche met sa plume au service d’artistes féminines, telles que Maureen Angot ou Juliette Katz, attiré par la force et la sensualité qu’elles dégagent. Une seconde vocation pour le jeune artiste.

Un deuxième album, plus sensuel et une série de concert sont en cours de préparation. Avalanche sera en concert le 19 décembre au Watt et en février au Favela Chic.

10822264_852859411432622_750429695_n

Mallaury CARBETI

Publication : Les Inrocks

Sources photos : Lenny Guetta (première photo) et Clémence Paradis (deuxième photo)

Publicités

Une réflexion sur “Un Premier single pour une nouvelle vie – Vincent Rossi

  1. Un bon portrait qui est bien organisé. On voit très bien pourquoi on parle de ce monsieur dans l’attaque et puis vous donnez des détails au fur et à mesure. Je dirais que les titres dans l’article ne sont pas forcément nécessaires. Vous pouvez simplement faire une transition plus claire dans le texte. Sinon il n’y a pas grande chose à changer au niveau du reportage.-BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s