Rocky B Créations, itinéraire d’une passionnée.

 

Lancer son entreprise, ce n’est pas toujours chose facile. Mais c’est un pari réussi pour Barbara, française expatriée au Canada depuis bientôt 10 ans. Tout cela est parti d’une passion qui date de ses 18 ans. A l’époque, et pendant 20 ans, Barbara s’est essayé à tout types d’artisanats, en passant de la création de bijoux en perle et céramique, à la peinture sur textile, la transformation de meuble, avant de s’arrêter sur la peinture sur verre, céramique et textile « car ils représentent les supports sur lesquelles je me sens à l’aise et surtout ce qui était le plus original à mon sens », me dit elle. Elle à commencé par exposer dans des petites expositions artisanales à Montréal en 2008, avant de créer son entreprise Rocky B Créations en 2011, grâce à une aide du gouvernement canadien aux entrepreneurs, qui leur permet de prendre des cours d’étude de marché, de développement d’entreprise, et bien d’autres.

 

Je lui demande donc si c’est le fait d’avoir changé de pays qui lui a donné le courage ou le déclic de réaliser son rêve, comme ça peut l’être chez beaucoup de monde, car elle avait voulu le faire en France un an avant son départ, mais les aides apportées par l’ANPE n’étaient pas énorme à l’époque, et sans conseil, découragée et un peu effrayée par tout ce qu’elle devait faire, elle a baissé les bras. Elle pense que ce qui a fait la différence, c’est aussi un travail sur soi qu’elle a effectué, ce qui l’a aidé à surmonter sa peur de se lancer. Car se lancer dans une création d’entreprise, ça veut dire non seulement devoir prendre des cours de gestion, comme ceux que je mentionnais plus tôt, mais aussi « lâcher le confort d’un emploi stable », et c’est bien une des choses qui lui a apparu comme le plus difficile. Et les difficultés ne s’arrêtent pas une fois que l’entreprise est créée. Barbara me parle ensuite des choses qu’elle doit affronter au jour le jour, comme ne jamais savoir ce qui va arriver, devoir sans cesse chercher des contrats avec des boutiques pour avoir des points de ventes, savoir se vendre, tout en se préparant à affronter des refus, et surtout des périodes où l’argent rentre peu.

 

Salière et poivrière peintes à la main

Salière et poivrière peintes à la main

 

Mais assez parlé de toutes les difficultés qu’un auto-entrepreneur peut rencontrer, parlons plutôt de toutes les choses vraiment cool qui font que Barbara ne regrette pas sa décision, et que si elle revenait en arrière, elle recommencerait sans hésiter.

 

 

Rocky B Créations s’inspire de la Kustom Kulture (la culture alternative rock), le monde du tatouage, les 50s, le Rockabilly, etc. Cependant, elle ne se limite pas à ces univers là, car ce qu’elle veut c’est « offrir au monde la possibilité de mettre un peu d’eux dans leur plat », leur personnalité, leur goût. Elle fais donc des commandes personnalisées, au milieu des modèles inspirés par les univers cité plus haut. Ce qui la motive, c’est de pouvoir répondre à la demande d’une population souvent oubliée dans les magasins, ainsi, grâce à son service sur-mesure, elle peut aussi bien contenter la population liée a la culture rock, mais aussi une population plus classique, ou bien des demandes originales pour des fêtes. Elle est capable de réaliser ce qu’il vous plaira, avec bonheur et passion, car ce qu’elle recherche avant tout, c’est la satisfaction du client.

 

Elle à la chance d’avoir des points de ventes dans quelques magasins, et avec les expositions, ce sont les moyens de vente qui fonctionnent le mieux. Mais elle ne s’arrête pas à ça, et à crée sa page Facebook, et sa page Etsy, pour avoir une plus grande visibilité. Grâce à ce dernier site, elle fait des ventes aux Etats-Unis. Elle devrait d’ailleurs avoir un point de vente en France d’ici peu, à Bastille dans le magasin Born Bad, alors, allez y faire un tour !

 

Son mot de la fin s’adresse aux personnes qui hésitent encore à se lancer : « Passion, patience et persévérance. J’encourage fortement les personnes qui ont des passions à se lancer, à se donner une chance. Rien n’est facile dans la vie mais le courage ce n’est de ne pas avoir peur mais d’y aller malgré la peur. »

 

Merci à toi Barbara, pour cette expérience unique, et pour ces encouragements qui j’en suis sûre en rassureront plus d’un !

 

 

Retrouvez sa boutique en ligne ici et son site ici !

Et pour le Facebook, c’est  !

 

 

Lauren Coulombel

Publication : magazine féminin comme Grazia.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Rocky B Créations, itinéraire d’une passionnée.

  1. « Lancer son entreprise, ce n’est pas toujours chose facile »  vous nous dites, mais vous ne le montrez pas suffisamment. Le portrait sur cette personne ne gêne pas du tout – bien écrit, structuré, etc. Mais on n’a pas une introduction concrète aux difficultés de l’autoentrepreneur en France qui vont pousser quelqu’un à l’étranger. Donc cherchez des faits ou des autres reportages (au-dela ce qu’elle vous a dit) qui montrent cela. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s