Siany Nait-Bouda est un agent immobilier passionné de course à pied

Sport loisir et sport bien-être, la course à pied séduit et rend accro. On parle de « running Boom » pour définir cette tendance en France. On comptait 31 000 coureurs au marathon de Paris en 2010. Aujourd’hui c’est près de 50.000 coureurs en avril dernier que comptait le marathon de Paris soit 20 000 de plus. On doit cette ampleur à la facilité d’accès que la course permet d’un point de vue financier et physique à qui veut commencer. Il reste le moyen de se défouler le plus facile au plan sportif.

Siany Nait Bouda a 29 ans, il est agent immobilier. Amateur de sensation forte, après avoir pratiqué beaucoup d’autres sports, et plus longtemps le football en club, Siany est devenu un féru de la course à pied en 2010.

A l’origine comme préparation physique pour ses entrainements au football, la course à pied est devenue progressivement son sport de prédilection.

C’est sous un soleil radieux, à place st Michel, au café Sorbonne que je le retrouve pour un entretien d’1h30. Il arrive, décontracté, les yeux rivés sur son portable, nous nous installons et la discussion démarre aussitôt.

Du foot à la course à pied

Après avoir passé commande chacun une citronade, Siany commence par me raconter son parcours sportif. Il pratique dès son jeune âge le football d’abord avec « les copains du quartier » puis réalisant son potentiel il intègre rapidement un club où il évolue dans l’objectivité de devenir joueur professionnel.

« Ce que j’appréciais dans le foot c’était l’esprit solidaire, la victoire n’est pas individuelle. Dans un club l’effort est collectif, on forme une véritable cohésion, une vraie famille  ».

Il ne s’est cependant pas limité seulement au foot, il s’est essayé à plusieurs autres disciplines comme la boxe qu’il pratiqua longtemps en même temps que le foot.

« L’athlétisme c’est venu après ».

Curieuse je lui demande alors ce qui l’a amené vers la course à pied. Le déclic lui est venu lorsqu’il a dû arrêter pour quelques temps le foot à cause de blessures, « pour garder la forme je courais régulièrement. Je courais déjà avant pour améliorer mon endurance et cela me faisait du bien. La principale source de motivation à ce moment-là était l’entretien de mon capital physique ». C’est en courant  journellement et fréquemment au stade du plessis-robinson dans les Hauts-de-Seine, que Siany a fait la rencontre d’un coach de course à pied qui  un jour lui proposa de tester ses performances en participant à une course sur route de 5 km organisé par la ville du Plessis-Robinson. « Bon joueur et curieux de tester mes performances j’avais tout de suite accepté le défi en m’inscrivant à la course sans trop me poser de question ». C’est alors à sa grande surprise que Siany remporta la course,  il explique  y être allé serein, sans  s’être entrainé sérieusement au préalable.

s-6

Première course et victoire sur un parcours de 5 km au Plessis-Robinson

 

« Je n’y croyais pas moi-même. J’y suis allé modestement sans me prendre au sérieux. Je ne m’étais pas vraiment préparé physiquement, j’avais simplement suivis le même programme que d’habitude. Durant cette course je me suis surpris moi-même en allant au-delà de ce que j’imaginais pouvoir faire. En me voyant prendre de l’avantage sur les autres coureurs j’ai commencé à comprendre que je pouvais réaliser cet exploit. Avant je ne comprenais pas vraiment le concept de courir pour rien, et c’est en franchissant la ligne d’arrivée,  que j’ai découvert la course à pied ».

Cette première victoire a permis à Siany de se rendre compte de ses performances et l’engagea à poursuivre plus que jamais la course à pied.

Le Marathon de New York une course mémorable

Désormais, la course occupe une place importante dans la vie de Siany. L’entraineur qui avait vu en lui du potentiel est aujourd’hui son coach. Par la suite tout s’est accéléré très rapidement dans le bon sens pour lui puisque après avoir fait ses preuves lors de cette course et en ayant pris connaissance de son score la boite d’immobilier pour laquelle il travaille lui proposa de faire partie du club Foncia pour le représenter lors du marathon de New York,  le 11 novembre 2011. C’était une véritable opportunité pour lui, le marathon de New York  étant un must, un passage obligatoire dans la runnosphère, que chacun rêve un jour de fouler, était inespéré pour Siany d’y faire son tout premier marathon. C’est en entreprenant cette fois ci d’effectuer un stage intensif  en avril 2010 à Gap que Siany s’y est préparé cette fois pour ne pas décevoir tous ceux qui le soutenait. Pour son premier marathon à New York  Siany est arrivé 762ème  sur 4000 coureurs pour un temps de 2h56″09. Il avoue être fier de ce classement pour cette  première en marathon. Son objectif était plus qu’atteint car il s’était fixé de faire 3h30 et c’est finalement en 2h56″ qu’il finit sa course.

S-NY1

Marathon de New York.

 

« C’était 42 km de bonheur ! Chaque kilomètre a été une petite victoire pour moi. En franchissant la ligne d’arrivée j’avais la fierté de pouvoir me dire : je l’ai fait, je suis marathonien ».

Il raconte avoir été impressionné par les deux millions de spectateurs le long du parcours.

Depuis Siany ne s’est plus arrêté, ce sont 4 autres semi-marathons qu’il a effectué par la suite. Il a eu la seconde chance de repartir à New York pour un semi-marathon le 18 mars 2012 en finissant la course en 1h17’29. C’est au semi-marathon de Lille, le 1er  septembre 2012 qu’il bat son record en arrivant 88ème sur 5000 coureurs en  1h14’.  Ainsi que le semi-marathon de Marseille cassis en octobre 2012. Des distances qu’il n’aurait jamais pensé courir avant. « Ce sont des réalisations dont je suis très fier ».

Pour des raisons de santé, l’année 2013 n’a pas été la plus riche en course pour Siany, après 8 long mois d’absence, le jeune homme est heureux de reprendre à nouveau. Il entame la course sur route d’Issy les Moulineaux de 6 km 200, en décembre dernier et arrive  13ème sur 1000 personnes. « Cela m’a vraiment fait du bien après cette longue absence, j’étais heureux d’arriver en treizième position».

Pour reprendre de plus belle, Siany a eu l’opportunité d’effectuer un stage de fond spécial semi-marathon et marathon au Portugal d’une durée de deux semaines aux côtés des plus grands noms de la course à pied. Des coureurs participant aux jeux olympiques, au championnat du monde et d’Europe. En recevant le même entrainement intensif.

s-5

Stage Portugal. Siany en compagnie des coureurs présent. Damien Gras: champion de France en semi marathon et Anouar Assila.

«Il régnait un esprit d’équipe extraordinaire! J’en sors très enrichi humainement et physiquement. J’ai pu faire la rencontre de grand professionnel et pu bénéficier de précieux conseils. Je suis reparti en ayant fait de merveilleuse rencontres de coureurs humbles et bienveillant tels que Christelle Daunay, Ruben indongo, Carmen oliveras et tellement d’autres ».

LES COURSES A VENIR

Lors de notre rencontre, Siany était en préparation de plusieurs courses.

«  J’espère participer au marathon de Paris le 06 avril 2014. J’ai hâte également de participer à la première Color Run le 13 avril 2014 (course de couleurs) qui aura lieu à paris. J’aimerais ne pas manquer cet évènement ! En plus d’être une course caritative, ça à l’air complètement fou on doit s’y éclater. Je me prépare également pour un semi-marathon le 02 mai à Bejaïa en Algérie. »

La course lui a permis de développer une force de caractère, de gagner en confiance, en détermination et surtout en organisation. «  moi qui suis très désordonné, la course m’a permis d’être plus organisé dans la vie »

Nous échangeons encore quelques mots de nous quitter,

 

 

Propos recueillis par M.MILI

Crédits photos fournies par Siany nait-Bouda

Publications visées : Sport & Vie,Sport & style Le Parisien, , Libération

Publicités

Une réflexion sur “Siany Nait-Bouda est un agent immobilier passionné de course à pied

  1. Bon voilà, une introduction qui explique clairement pourquoi on doit s’intéresser au monsieur de votre portrait ! Vous situez ce coureur bien dans les actualités et vous faites un portait qui est bien détaillé et intéressant à la fois. Mais attention aux paragraphes qui risquent d’être un peu trop longues. Sinon, c’est bien fait et bien écrit. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s