La « Street Workout », le nouveau sport hors du commun

Image

Photographie personnelle – Cédric Mélane alias Loop’s

Cédric Mélane, plus connu sous le nom de Loop’s, nous a accordé un peu de son temps afin de nous parler de sa passion : la Street Workout.

Le jeune homme âgé de 21 ans, pratique ce sport depuis maintenant 1 an et demi, et cela en parallèle à son emploi de policier.

Diplômé en Système électronique numérique et alarme incendie, ce dernier a pour ambition d’intégrer l’armée de terre.

Un mental d’acier et une solidarité à toute épreuve

Bien trop souvent confondu avec le culturisme (ou bodybuilding) – sport qui consiste principalement à développer la masse musculaire dans un but esthétique – la Street Workout a une idéologie totalement opposée à celui-ci. En effet, le mental et le dépassement de soi sont les priorités de ce sport.

« J’aime ce sport car en le pratiquant on change de mentalité, on devient plus optimiste », déclare Cédric. « De plus, on a une totale liberté de nos mouvements. On se fixe nous même nos objectifs, en fonction de ce que l’on veut et ce que l’on peut atteindre », affirme-t-il.

Leader de son équipe : les Iron Brothers (frères de fer), le jeune homme sait faire régner l’ordre. A cheval sur la discipline et le respect, Cédric souhaite faire avancer ses coéquipiers :

« J’ai toujours voulu monter ma propre équipe, avec le temps on a su gagner en performance et en maturité. »

Démonstratif et à l’écoute, il base ses valeurs sur l’entraide et la solidarité.

Un sport à contre courant

Allant à l’encontre de l’avènement pour les sports en salle, les pratiquants de ce sport misent tout sur l’extérieur et comment ils peuvent exploiter les lieux accessibles à tous. Certes, il est fréquent d’apercevoir des individus courir en pleine rue. Toutefois, les Iron Brothers réalisent des exercices physiques beaucoup plus poussés et des figures relevant du spectaculaires.

« Comme dirait l’un de mes frères de fer : Aime le sport plus que le résultat et même le ciel ne résistera pas à ton ascension. Je pense que les adeptes du sport en salle, on plus l’amour de la salle et non du sport en lui-même », déclare le leader d’équipe.

 Le but de la Street Workout est de faire un maximum d’exercices physiques (pompes, tractions…), et tout cela en variant les mouvements. Il faut savoir que la majorité des mouvements et figures réalisés relèvent du gainage.

De plus, aucune surcharge n’est utilisée dans la pratique de ce sport hors du commun.

« Le seul poids que nous utilisons est celui de notre corps », confie Loop’s.

Une force de caractère inébranlable

Atteint de l’aplasie médullaire (maladie qui affecte la moelle osseuse), le jeune homme reste optimiste et persévérant :

« Les médecins m’ont conseillé de poursuivre le sport, rien ne m’empêchera de réaliser mes rêves », confie-t-il.

Véritable passionné, Cédric ne se voit pas vivre sans activité sportive.

En véritable soldat, ce pratiquant de Street Workout s’impose des entraînements draconiens allant de 5 à 6 fois par semaine, en raison de 3 à 5 heures d’entraînements par jours.

« Certes, certains de mes objectifs sont durs à atteindre, mais on prend l’habitude face à la difficulté », affirme-t-il.

Un univers sous haute tension

Diverses compétitions sont organisées autour de ce sport, aussi bien au niveau local, qu’international. La concurrence est accrue dans ce milieu et un véritable engouement s’est crée autour de cette pratique particulière, aussi bien pour les pratiquants, que les fans.

 Les « Pompes freestyle », le « Press up Tour » (concours de tractions et pompes), le « Pull and Push » (tirer-pousser), le « NO JOKE, training » (pas d’amusement, entraînement)… sont entre autres des noms célèbres de tournois. Chaque groupe est libre d’organiser une rencontre. En plus d’une renommée certaine à acquérir, divers prix sont remis aux gagnants.

 Bien plus que de simples sportifs, les Iron Brothers s’imposent comme étant de véritables athlètes et artistes. Ne se limitant pas au compétitif, ils sont également des coachs personnalisés, ils effectuent des représentations et des démonstrations au sein de divers universités de la région parisienne.

Image

Image

 Photographies – Touts droits réservés Iron Brothers

Contacts :

IronBroHD
Iron Bro’ – Street Workout

 

Jennifer GACE

Licence 3 – Information et Communication

 

Publications : Magazines dédiés au sport (Sport, Sport & Vie, Le Sport, Sport & Style…), publications sportives, Le Parisien, La Croix, Libération… Rubriques : Sports & Loisirs.

Publicités

Une réflexion sur “La « Street Workout », le nouveau sport hors du commun

  1. Pas mal – c’est moins un portrait sur une personne que sur ce mouvement, mais cela ne gêne pas énormément. Je voudrais juste savoir plus sur ce leader et pourquoi il a poursuivi cette activité. Aussi, il nous manque un peu d’histoire ou de contexte pour ce sport – on ne comprend pas immédiatement pourquoi on en parle maintenant. Il faut le justifier un peu plus. -BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s