Allegro Barbaro à Orsay : des oeuvres qui se répondent

Du 15 octobre au 5 janvier 2014, le musée d’Orsay met à l’honneur le compositeur Bela Bartok et l’effervescence artistique et culturelle hongroise du début du XXème siècle dans une exposition en forme de parcours à la fois musical et esthétique. 

Bartók_Béla_1927

L’exposition « Allegro Barbaro. Béla Bartók et la modernité hongroise 1905-1920 » présentée au musée d’Orsay présente un parcours original à ses spectateurs, et met en lumière une tranche peu connue du grand public de l’histoire de l’Art du XXème.

Le visiteur, tout au long de sa déambulation dans les différentes salles que comporte l’exposition (sur différents thèmes tels que l’autoportrait, la ville de Paris, la psychanalyse), est accompagné par des textes explicatifs qui remettent en contexte les nombreuses oeuvres exposées. Et c’est stimulant : couloirs de son, salles de projection, murs transparents… rien ne manque !

Une étudiante en Lettres modernes, Carla Guerra, est venue visiter l’exposition avec un ami sans vraiment connaître le compositeur ni précisément l’époque. Pourtant, elle nous explique, ravie « Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sobre voire ennuyeux. En réalité, on ne s’ennuie pas du tout, j’ai adoré le côté musical de l’exposition. Et j’ai appris plein de choses ! ». Et son ami ne manque pas de rappeler : « En plus, comme toutes les expos du musée d’Orsay, c’est gratuit pour les étudiants !

Car si on peut reconnaitre une chose à cette exposition surprenante, c’est sa richesse. En effet une centaine de toile et une multitude de documents tels que des photographies, des documents sonores, des partitions, des extraits de films, des archives… On retrace ainsi l’environnement foisonnant du jeune Bartok en se plongeant totalement dans les restes de cette époque, avec une scénographie toute en spirale remarquablement réalisée. Carole Mirabello, plasticienne, nous donne ses impressions : « Les oeuvres se répondent, il y a une correspondance étonnante entre la musique, la peinture, l’histoire ! C’est vraiment très stimulant. Il y a peu d’expositions sur les grands compositeurs et elles sont souvent peu accessible. C’est dommage. Celle-ci sort vraiment du lot. »

Pour ne pas se perdre dans ce dédale d’informations on peut avoir recours à un guide, qui nous aidera à mieux comprendre et à ne pas trop se perdre. Mireille, guide au musée d’Orsay, confie : « Moi même, j’ai du travailler des semaines entières pour préparer les visites. Revoir les évènements historiques, culturels, politiques même, les courants artistiques. Il faut que je sois capable de situer les artistes et leurs influences pour pouvoir les réexpliquer efficacement. Et la complexité des noms hongrois ne facilite pas la chose ! »

C’est donc une exposition riche, ludique, pour un public averti ou non.

Du 15 octobre au 5 janvier 2014 au Musée d’Orsay

Images : « à la Une » Affiche de l’exposition

photographie de Bela Bartok : http://en.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9la_Bart%C3%B3k
publication visée : sortiraparis.com ; Le Parisien

Clara Menais

Publicités

Une réflexion sur “Allegro Barbaro à Orsay : des oeuvres qui se répondent

  1. Un peu court mais bien écrit pour la publication visée (sortiraparis) ; attention de ne pas oublier des détails sur l’expo et surtout l’artiste – il est qui enfin ? Un peu de biographie, pourquoi pas ? Bonnes citations et bien organisé globalement. BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s