LA FÊTE DES LUMIERES REINTERPRETEE PAR LES ETUDIANTS

Alors qu’à la Renaissance le sud de la France était touché par la peste et la moitié de la population de Lyon était morte de cette terrible maladie, le maire de l’époque s’en remet à la Vierge Marie en élevant deux statues d’elle. L’épidémie cesse d’abattre les habitants de la ville cette année-là alors qu’elle continue de se propager ailleurs en France.

Pour remercier la Vierge Marie de sa protection, les Echevins assistèrent le jour de la nativité de Marie (le 8 décembre), à une grande messe. Le 8 décembre fut donc le jour choisi, en 1852, pour inaugurer la statue de la Vierge Marie posée sur le clocher de l’ancienne chapelle de Fourvière. Depuis, la tradition veut que chaque année les familles lyonnaises déposent des « lumignons » (verres à l’intérieur desquels se trouve une bougie) allumés sur le bord des fenêtres.

« J’aime beaucoup cette tradition mais pour moi, le fait que tout ça soit devenu si laïque est vraiment dommage et fait perdre tout son sens à l’histoire. Marie nous a sauvé et j’aime raconter cette histoire aux étrangers qui ne connaissent pas ce qu’il s’est passé à Lyon et qui viennent voir « la fête des Lumières » en oubliant « la célébration de l’Immaculée Conception »…Quel bel hommage à Marie! », déclare Isabelle, 32 ans. En effet, la dimension commerciale a pris le dessus sur la dimension traditionnelle et aujourd’hui les fenêtres pourvues de lumignons sont minoritaires.

Ce n’est que depuis 1999 que la Fête des lumières s’étend sur 4 jours. Des spectacles de lumière étonnants sont alors offerts aux lyonnais ainsi qu’aux nombreux touristes qui viennent à Lyon pour cette occasion, grâce à l’aide précieuse des étudiants.

Un appel à projets « Lumière » est lancé, sous forme de concours mis en place par les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, chaque année auprès des étudiants qui désirent participer à la Fête des lumières. Les étudiants sont invités à faire des propositions de scénographies lumière qui utilisent de façon originale la lumière mise en espace dans le parcours proposé.

Les projets sélectionnés pour le concours seront exposés place Sathonay, passage de l’abbaye de la deserte, rue de la martinière, rue Louis Vitet, ainsi que dans la cour du pôle supérieur d’arts appliqués la Matinière Terreaux.

 « Le rythme est difficile. Les jours qui précèdent la Fête des lumières, on bosse jusqu’à 10h non-stop sur le projet à l’atelier pour que tout soit prêt le jour J », me confie Marion, 20 ans, étudiante en 2ème année de décoration d’intérieure à l’ESAIL, qui a apporté son aide aux candidats sélectionnés pour le projet « Sergent Cocon ».

1504467_423962637737603_374064486_o

Ce concours est une bonne opportunité pour les étudiants car si le projet est vraiment apprécié et retenu, les étudiants sont amenés à exposer le projet dans d’autres pays, et ainsi peuvent faire connaître leur talent. Cette année c’est le projet Carambole situé montée de l’Amphithéâtre, que l’on peut voir sur la photo ci-dessus, qui a remporté le concours, et des bons d’achats en cadeau.

Alicia PEZZOLESI Photo à la Une : prise sur les lieux
Photo dans l’article : photo prise par la mairie de Lyon pour le concours
Publication visée : Lyon Matin

Publicités

Une réflexion sur “LA FÊTE DES LUMIERES REINTERPRETEE PAR LES ETUDIANTS

  1. Bien écrit et organisé ; l’attaque marche bien je pense, même si elle m’a gêné au début ; cela qu’il faut est un peu plus sur les étudiants. Si on va dire dans le titre que c’est réinventé par les étudiants, qu’est-ce qu’ils font ? Comment réinventent-ils la fête ? C’est un détail qu’il faut élaborer parce qu’il me semble que c’est l’angle de cet article. BP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s